bi.mpmn-digital.com
Nouvelles recettes

Recette de soupe au goulasch

Recette de soupe au goulasch


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


  • Recettes
  • Ingrédients
  • Viande et volaille
  • Du boeuf
  • Soupe de boeuf

Ce repas dans un bol riche combine du bœuf avec des légumes et des boulettes et les trois ingrédients essentiels d'un goulash authentique - paprika, oignons et graines de carvi. Servir avec des pommes de terre bouillies ou cuites à la vapeur.

7 personnes ont fait ça

IngrédientsPortions : 4

  • 2 cc d'huile de colza
  • 2 gros oignons, tranchés
  • 2 gousses d'ail, hachées finement
  • 500 g (1 lb 2 oz) de steak de paleron maigre, paré et coupé en cubes de 2 cm (3/4 po)
  • 2 grosses carottes, coupées en dés
  • 1 cuillère à soupe de paprika
  • ¼ cc de graines de carvi
  • 1 boîte de tomates concassées d'environ 400 g
  • 750 ml (1¼ pinte) de bouillon de bœuf, de préférence fait maison
  • 170 g (6 oz) de chou blanc, finement râpé
  • sel et poivre
  • persil haché pour décorer
  • Boulettes de persil et oignons
  • 2 cuillères à café d'huile de colza ou végétale
  • 1 oignon, haché finement
  • 1 oeuf
  • 3 cuillères à soupe de lait écrémé
  • 3 cuillères à soupe de persil haché
  • 120 g (4 ¼ oz) de chapelure blanche fraîche

MéthodePréparation :30min ›Cuisine:1h30min ›Prêt en :2h

  1. Chauffer l'huile dans une grande casserole, ajouter les oignons et l'ail et cuire à feu modérément doux, en remuant fréquemment, pendant 10 minutes ou jusqu'à ce qu'ils commencent à dorer.
  2. Ajouter les cubes de bœuf et cuire, en remuant, pendant 5 minutes ou jusqu'à ce qu'ils soient entièrement dorés. Ajouter les carottes, le paprika, les graines de carvi, les tomates avec leur jus et le bouillon. Assaisonnez avec du sel et du poivre selon votre goût. Bien mélanger et porter à ébullition, puis couvrir et laisser mijoter doucement pendant 1 heure ou jusqu'à ce que le bœuf soit juste tendre.
  3. Pendant ce temps, préparez les boulettes. Faire chauffer l'huile dans une poêle, ajouter l'oignon et cuire à feu doux, en remuant fréquemment, pendant environ 10 minutes ou jusqu'à ce qu'il soit ramolli mais pas coloré. Dans un bol, battre l'œuf et le lait ensemble, puis ajouter l'oignon, le persil et la chapelure. Saler et poivrer au goût et bien mélanger.
  4. Ajouter le chou dans la casserole et remuer pour mélanger avec le bœuf et les autres légumes. Avec les mains mouillées, façonner le mélange de boulettes en 12 boules de la taille d'une noix. Ajouter à la poêle, couvrir et cuire encore 15 minutes ou jusqu'à ce que les boulettes soient cuites. Goûtez pour l'assaisonnement et servez chaud dans des assiettes creuses chaudes, saupoudré de persil haché.

Chaque portion fournit

Excellente source de folate, niacine, vitamine A, vitamine B1, vitamine B6, vitamine B12, vitamine C, vitamine E, zinc. Bonne source de fer, sélénium, vitamine B2.

Quelques idées supplémentaires

Remplacer le bœuf par 340 g (12 oz) de veau à l'étouffée et ajouter 100 g (3½ oz) de saucisson de porc fumé en dés avec le chou. * Utilisez 1 poivron rouge épépiné et tranché finement à la place du chou. * Pour une soupe épicée, ajoutez 1 piment rouge frais épépiné et haché finement avec le paprika.

Points positifs

Le chou appartient au groupe brassica de légumes crucifères. Ceux-ci contiennent des glucosinolates et d'autres composés soufrés associés à la réduction du risque de cancer. Ces légumes sont également de bonnes sources de vitamine C et parmi les sources végétales les plus riches en folate. * Les boulettes sont un ajout nutritif aux soupes ou aux ragoûts, car elles sont copieuses et fournissent des glucides féculents.

Vu récemment

Avis et notesNote globale moyenne :(1)

Avis en anglais (3)

J'ai utilisé différents ingrédients. J'ai utilisé du chou de Milan au lieu du chou blanc, des flocons de piment séché au lieu du frais simplement parce que je les avais en stock et j'ai augmenté les graines de carvi à une demi-cuillère à café.-11 janvier 2010

Je cherchais un réchauffeur d'hiver copieux et savoureux pendant le gel et cela correspondait bien à la facture. C'est extrêmement facile à faire et plein de saveurs. Pour aller plus loin, vous pouvez ajouter une boîte de fèves au lard, ce qui pourrait plaire aussi aux enfants.-11 janv. 2010

J'ai pris des raccourcis. J'ai utilisé un autocuiseur, ce qui a réduit le temps nécessaire pour la cuisson initiale à une demi-heure, puis à seulement 5 minutes de plus pour cuire les boulettes une fois ajoutées.-11 janvier 2010


Recette de soupe au goulasch

Dans tous les restaurants de Hongrie, d'Autriche et de Suisse, vous trouverez cette soupe faisant partie intégrante de n'importe quel menu. Avec sa chaleur apaisante et sa chaleur épicée mais réparatrice, c'est exactement ce qu'il faut pour aider à combattre le froid cet hiver. Il est préférable de le servir simplement avec un morceau de pain frais et croustillant pour éponger les jus. Essayez de servir avec une cuillerée de crème sure sur le dessus ou une pincée d'oignons de printemps.


  • 1 cuillère à soupe d'huile d'olive extra vierge
  • 1 oignon moyen, coupé en dés
  • 1 poivron vert moyen, coupé en dés
  • 1 poivron rouge moyen, coupé en dés
  • 12 onces de surlonge de bœuf, parées et coupées en morceaux de 1/2 pouce
  • 1 cuillère à soupe de paprika hongrois
  • 1 cuillère à café de marjolaine séchée
  • 1 cuillère à café de graines de carvi, légèrement écrasées
  • ½ cuillère à café de sel
  • ¼ cuillère à café de poivre moulu
  • 4 tasses de bouillon de bœuf faible en sodium
  • 12 onces de pommes de terre jaunes, coupées en morceaux de 1/2 pouce
  • 1 tasse de tomates concassées en conserve
  • 1 cuillère à café de vinaigre de vin rouge
  • 4 cuillères à soupe de crème sure, divisée
  • 2 cuillères à soupe de persil frais haché, divisé

Chauffer l'huile dans une grande casserole à feu moyen-élevé. Ajouter l'oignon, le poivron vert et le poivron rouge et cuire, en remuant, jusqu'à ce qu'ils commencent à ramollir, environ 3 minutes. Ajouter le bœuf, le paprika, la marjolaine, les graines de carvi, le sel et le poivre. Cuire en remuant jusqu'à ce que le bœuf ne soit plus rose, de 3 à 5 minutes. Incorporer le bouillon, les pommes de terre et les tomates porter à ébullition. Réduire le feu pour maintenir le feu et cuire, à découvert, en remuant de temps en temps, jusqu'à ce que les pommes de terre soient tendres et que la soupe ait un peu épaissi, environ 20 minutes. Incorporer le vinaigre. Répartir la soupe dans 4 bols et garnir chacun avec 1 cuillère à soupe de crème sure et 1/2 cuillère à soupe de persil.

Pour préparer à l'avance : Réfrigérez la soupe jusqu'à 2 jours. Réchauffer sur la cuisinière ou au micro-ondes.


Préparation

    1. Dans une bouilloire lourde de 8 pintes, cuire le bacon à feu modéré, en remuant, jusqu'à ce qu'il soit croustillant et transférer avec une écumoire dans un grand bol. Dans la graisse restante dans le mandrin brun de la marmite en petites quantités à feu vif, en la transférant comme dorée avec une cuillère trouée dans un bol.
    2. Réduire le feu à modéré et ajouter l'huile. Ajouter les oignons et l'ail et cuire, en remuant, jusqu'à ce qu'ils soient dorés. Incorporer le paprika, les graines de carvi et la farine et cuire, en remuant, 2 minutes. Incorporer le vinaigre et la pâte de tomate et cuire, en fouettant, 1 minute. (Le mélange sera très épais.) Incorporer le bouillon, l'eau, le sel, les poivrons, le bacon et le mandrin et porter à ébullition en remuant. Laisser mijoter la soupe, couverte, en remuant de temps en temps, 45 minutes.
    3. Peler les pommes de terre et les couper en morceaux de 1/2 pouce. Ajouter les pommes de terre à la soupe et laisser mijoter, à couvert, de temps en temps jusqu'à tendreté, environ 30 minutes. Assaisonner la soupe avec du sel et du poivre. La soupe peut être préparée 3 jours à l'avance et refroidie, découverte, avant de refroidir, couverte. Réchauffer la soupe en la diluant avec de l'eau si désiré.

    Recette

    Ingrédients pour 4 personnes :

    400 grammes de jarret de bœuf (14,1 onces) – coupé en cubes de 1 pouce
    3 oignons moyens ou 2 gros – coupés en dés
    2 cuillères à soupe de saindoux ou 6 cuillères à soupe d'huile végétale (tournesol)
    2 cuillères à soupe de poudre de paprika hongrois doux
    2 feuilles de laurier
    2 carottes moyennes – pelées et coupées en tranches de 1/4 po
    1 racine de persil ou panais moyen – pelé et coupé en tranches de 1/4 po
    1 tomate fraîche moyenne – hachée
    1 poivron jaune doux (ou poivron, cire ou piment banane) – coupé en petits morceaux
    2-3 pommes de terre moyennes – pelées et coupées en cubes de taille moyenne
    1 gousse d'ail – émincée
    1 cuillère à café de graines de carvi moulues
    10 grains de poivre noir
    Sel au goût

    Pour les nouilles Csipetke (pincées) :

    • 1 œuf – battu *(la quantité de pâte que vous pouvez faire avec un œuf est suffisante pour une recette pour 12 personnes. Je n'utilise toujours qu'environ 1/3 d'un œuf battu.)
    • Pincée de sel
    • Farine blanche - autant que nécessaire pour créer une pâte ferme et lisse

    Dans une grande marmite, faire revenir les oignons dans de l'huile végétale ou du saindoux de porc à feu doux, en remuant fréquemment, jusqu'à ce qu'ils soient translucides. Ne les laissez pas brûler. Salez légèrement pour aider à les attendrir. Les oignons doivent être coupés en très, très petits morceaux. Ceci est essentiel pour obtenir la « consistance du ragoût ». Ajouter une petite quantité d'eau, si nécessaire, pour les empêcher de coller à la poêle.

    Retirez la casserole du feu, ajoutez le paprika hongrois doux, remuez. Ajouter les tomates, le poivron jaune doux et la viande, et remuer à nouveau. Ne brûlez pas le paprika, il deviendra amer.

    Ajouter les feuilles de laurier, les grains de poivre et environ 7 à 8 tasses (2 litres) d'eau. Sel au goût. Réduire le feu, couvrir et laisser mijoter jusqu'à ce que la viande soit presque tendre, en ajoutant de l'eau si nécessaire. Cela prend environ 1,5 à 2 heures. Si vous utilisez un autocuiseur, ajoutez seulement 6 tasses d'eau et laissez cuire environ 35 à 40 minutes ou jusqu'à ce qu'elles soient tendres.

    Ajouter les carottes, les racines de persil, les graines de carvi moulues et l'ail. Sel au goût. Couvrir, ramener à ébullition, baisser le feu et laisser mijoter. Ajouter les pommes de terre et les Csipetke (nouilles pincées) lorsque les légumes sont à moitié tendres et cuire jusqu'à ce que les légumes (y compris les pommes de terre) soient tendres. Cela prend environ 5 à 8 minutes.

    Csipetke (nouilles pincées) peut être cuit directement dans le bouillon de soupe, ou dans de l'eau plate. C'est un excellent accompagnement pour la soupe de goulasch. Leur nom vient de la façon dont ils sont formés.

    Dans un bol moyen, mélanger l'œuf, le sel et la farine et pétrir du bout des doigts jusqu'à l'obtention d'une pâte ferme et lisse.

    Couvrir d'une pellicule plastique et laisser reposer 15 minutes. Vous pouvez l'utiliser immédiatement si vous êtes pressé.
    Pincez des petits morceaux de pâte de la taille d'une graine de citron et roulez-les. Déposez-les dans la soupe et laissez cuire environ 5 à 8 minutes.


    Ingrédients Soupe de goulasch allemande

    1,5 kg de viande à ragoût (mélange de porc et de bœuf ou simplement de bœuf)
    1kg de pommes de terre
    4 cuillères à soupe de concentré de tomate (en boîte ou en tube)
    4 petits oignons
    2 poivrons rouges, 2 gants à l'ail
    2 branches de céleri tranchées, 1/4 céleri-rave coupé en cubes, 1 carotte en cubes
    Bouillon de boeuf 3-4 litres – Comment faire un bouillon de boeuf à partir de zéro –
    1-2 tasses de vin rouge ou au goût (facultatif)
    du beurre clarifié ou de l'huile au goût neutre pour la friture

    Épices:
    sel, poivre noir, poudre de paprika doux et doux (au moins 2-3 cuillères à soupe), graines de carvi (facultatif), sauce Worcester (facultatif)
    1 congé de baie
    1 à 2 cuillères à soupe de concentré ou de concentré de tomate
    farine (1-2 cuillères à café)


    Cuire et égoutter les macaronis selon les instructions sur l'emballage.  Pendant la cuisson des macaronis, assaisonner le bœuf avec du sel et du poivre.  Cuire le bœuf et l'assaisonnement italien dans une poêle de 12 pouces à feu moyen-vif jusqu'à ce qu'ils soient dorés , en remuant souvent pour séparer la viande.  Éliminez le gras.

    Ajouter la soupe, la sauce picante et les macaronis cuits dans la poêle.  Cuire jusqu'à ce que le mélange soit chaud.  Assaisonner au goût.  Saupoudrer de fromage (la chaleur du mélange le fera fondre).


    Soupe de goulasch (Gulášová polievka)

    Ingrédients: 1,5 lb de bœuf, 1,5 lb de pommes de terre, beurre, un oignon, paprika moulu, poivron rouge, poivre noir moulu, graines de carvi, une gousse d'ail, lingot de bœuf, la moitié du poivron vert, une tomate

    Temps de préparation: 5 heures

    Le goulash est à l'origine hongrois, mais ne vous laissez pas arrêter. Ce repas est très populaire en Slovaquie. Il existe deux types de goulash - une sauce épaisse mangée avec des boulettes et la soupe de goulash. Ce deuxième type est ce que j'ai fait aujourd'hui. Il est très apprécié lors des pique-niques. La méthode traditionnelle consiste à placer un grand chaudron en métal au-dessus d'un feu ouvert et à faire mijoter les ingrédients pendant que les gens vaquent à leurs occupations en socialisant et en buvant de la bière. Ne pas avoir de chaudron – ou de feu ouvert ! – J'ai fait le mien sur la cuisinière.


    Prendre la du boeuf (hovedzina) et coupez-le en cubes, en éliminant autant de tissu tendineux que possible. Fondre Beurre (masľo) dans une casserole et faire revenir le bœuf.


    Ajouter oignon coupé en petits morceaux.


    Ensuite, nous ajoutons des épices: paprika, poivron rouge (si vous l'aimez épicé), sel, poivre noir, Carvi,


    …, et une purée gousse d'ail.


    Ajouter l'eau, couvrir et laisser mijoter à feu doux jusqu'à ce que le bœuf soit tendre (cela prendra du temps !). Préparez également un bouillon de la lingots de boeuf et éclaircir la soupe au besoin. Cette dernière étape est facultative. Assurez-vous de dissoudre les lingots dans suffisamment d'eau, sinon la soupe pourrait devenir trop salée.


    Peler pommes de terre, coupez-les en cubes, et ajoutez une fois que le bœuf a ramolli (une heure ou deux).


    Trancher le poivre, et dés le tomate. Laisser mijoter jusqu'à ce que les pommes de terre soient tendres (environ une heure environ). Beaucoup de gens aiment faire cuire cette soupe jusqu'à ce que les pommes de terre se dissolvent complètement. En tout cas, c'est délicieux !


    Servir avec un bon pain de blé ou de seigle. Pour un autre type de goulasch, celui qui est consommé comme plat principal, voir segedin.

    Sur Twitter ou Facebook ? Connecte-toi avec nous. Vous préférez l'e-mail ? Abonnez-vous à la newsletter.

    Publié par lubos Date : samedi 18 juillet 2009

    38 réponses à “Soupe de goulasch (Gulášová polievka)”

    Ce goulasch que Lubos a fait était plutôt bon. C'était un peu vers le côté salé cependant, mais cela m'a rappelé quelque chose que j'avais en Roumanie.

    Le goulasch était super ! J'avais l'impression d'avoir visité la Hongrie! La viande était tendre et la sauce légèrement épicée, ce qui en faisait un bon goût.

    HEY LUBOS UNE QUESTION POURQUOI LES SLOVAQUES ” DANS LE VIEUX PAYS” ÉPELENT TOUS LEURS LÉGUMES-RACINES À SAVOIR POMMES DE TERRE ET CAROTTES. J'AI ÉTÉ CONFIRMÉ À CE SUJET PAR MON COMPAGNON #8230J'AI ÉTÉ ENSEIGNÉ PAR UN CUISINIER BRITANNIQUE QUE TOUTES LES VITAMINES SONT DANS LE CORTEX #8221 CITATION …UNQUOTE…. AVEZ-VOUS UNE IDÉE. POMOC.

    Je pense que c'est parce que lorsque les gens préparent des plats comme le goulasch, ils laissent parfois les pommes de terre se dissoudre complètement. Cela laisserait la peau derrière et modifierait le goût et la consistance. J'ai aussi entendu la même chose au sujet des vitamines. Habituellement, lorsque je fais frire des pommes de terre (frites maison ou frites), je laisse la peau. J'aime le goût, et c'est moins de travail pour moi.

    À propos de l'épluchage des légumes-racines, cela n'a rien à voir avec les Slovaques, cela a tout à voir avec la cuisine et essayer de trouver la meilleure façon. Il est vrai que de nombreuses vitamines se trouvent dans les étagères/la peau des légumes.

    Voici un accord, et croyez-moi, j'ai eu l'occasion de parler à de grands chefs, français, espagnols, italiens, etc., car mon bon ami produit certaines de ces émissions de cuisine télévisées.

    Dans de nombreux cas, les chefs « épluchent » des tomates, des poivrons, des pommes de terre, des tiges de brocoli ou toute autre chose.

    La raison en est que vous essayez de rendre la nourriture facile et agréable à digérer, c'est une raison pour laquelle vous essayez d'équilibrer les choses.

    Comme l'a dit Lubos, cela dépend de la recette, parfois vous épluchez, parfois vous ne le faites pas.

    Oh BTW, cela a aussi beaucoup à voir avec la fraîcheur d'un légume-racine. Si je reçois une carotte fraîche au marché fermier, je la lave et ne la pele pas. Si j'achète une carotte dans une épicerie (comme je le fais parfois), je l'épluche, car elle est vieille et développe une peau dure dont je ne veux pas dans mon assiette.

    Brambory a mrkev se vzdycky v Ceske Republice loupaly, protoze se tam strikaly ruznymi ochrannymi postriky (chemikaliemi) … LOL!

    oui, mais une tradition de peler a commencé bien avant que des produits chimiques ne soient utilisés dans la culture de la nourriture. ??

    J'ai donc cuisiné mes premières goulas et les ai servies à mes amis brésiliens ce soir. Ils ont adoré. J'aurais aimé en cuisiner plus.
    J'ai ajouté une saucisse (klobasa) avec les légumes, juste parce que je pensais qu'il n'y avait pas assez de viande..et c'était assez bon.
    Merci Lubos pour les conseils via l'e-mail également :)
    Marie

    Bonjour Maria, merci d'avoir diffusé la cuisine slovaque en Amérique latine ! Et n'oubliez pas de dire à vos amis de devenir fans sur Facebook.

    Je mange beaucoup de gibier sauvage (élan, cerf, orignal, faisan, etc.) et j'étais curieux de savoir s'il est utilisé dans la cuisine slovaque ?

    Ah oui, définitivement ! Nous préparons divers ragoûts à partir de viande de gibier. Je n'ai juste posté aucune recette car je n'y ai pas accès. Mais j'aime le goût. Nous mangeons aussi beaucoup de lapin. C'est vraiment délicieux dans les ragoûts. Les lapins sont élevés dans des fermes tout comme les poulets ou les cochons.

    Oui Edee, le gibier est utilisé dans la cuisine slovaque. Un gibier typique (selon la région) est le cerf, le sanglier, le wapiti, dans un petit gibier c'est le lièvre sauvage et puis il y a un tas d'oiseaux de volaille, généralement chassés dans des réserves de gibier.

    La chasse est très réglementée en Slovaquie, vous passez par une formation, des examens, parlez du gibier, avant d'obtenir votre permis (contrairement aux États-Unis). J'ai eu la chance de passer des étés avec un bon ami de la famille (plus comme mon oncle), dans la montagne des Basses Tatras (près de Podbrezova) et il était garde-chasse et un gibier sauvage était sur une table. Ensuite, un de mes meilleurs amis est allé à l'école pour devenir garde-chasse, et il l'a fait et l'est toujours, et j'ai parfois participé à des "chasses organisées". Mon Dieu, j'ai des histoires à raconter.

    Mais oui, la cuisine slovaque comprend du gibier sauvage, et je posterai peut-être quelques recettes quand j'y arriverai.

    Merci les gars. Je pense que je vais essayer des recettes avec du lapin. J'ai des wapitis que je vais servir avec la sauce à l'aneth et knedl’a pour le dîner demain soir. Je vous dirai comment ça se passe.

    Sur cette recette, il ne dit pas combien de paprika, de poivron rouge, de poivre noir et de graines de cumin, à ajouter, aidez s'il vous plaît. Merci scott

    Salut Scott, le goulasch fait partie de ces plats “faits au goût”. Bien sûr, ça aide si vous savez à quoi ça ressemble. Alors pour vous donner quelque chose sur quoi vous tenir, voici ce que j'ai mis dedans

    1) Paprika : Beaucoup ! Estimation de quatre cuillères à soupe. Je le verse jusqu'à ce que le goulasch prenne la "couleur correcte" qui est rouge clair

    2) poivron rouge : dépend de la façon dont vous le voulez épicé. Je mets entre 1/2 et 1 cuillère à café de poivre de cayanne

    3) poivre noir: à peu près le même, ou environ 8 grains de poivre, c'est ce que j'ai fait ces derniers temps

    4) graines de carvi : environ 1 cuillère à café

    J'ai fait du goulasch plusieurs fois depuis la publication de cette recette et j'ai quelques autres conseils. Tout d'abord, ne vous embêtez pas à y mettre les légumes à la fin. Jetez tout en même temps. C'est mieux avec des trucs dissous de toute façon. Idem pour les pommes de terre. Au lieu de les mettre en cubes comme indiqué ci-dessus, soit les déchiqueter à l'aide d'une râpe à boîte, soit les faire cuire séparément, les écraser avec une fourchette et ajouter la bouillie dans la soupe. Il aura bien meilleur goût.

    J'ai eu la chance de rencontrer 4 gars de Slovaquie, lors d'une chasse à l'ours dans le nord du Maine, ils viennent du New Jersey maintenant, ils ont fait du goulasch pendant que nous étions au camp. C'était incroyable. la meilleure soupe aromatisée que j'aie jamais eue. la graine de carvi qui lui donne cette saveur.Plus le paparika,Merci pour votre aide.scott m

    Je l'ai fait plusieurs fois maintenant, voici certaines choses que j'ai remarquées à ce sujet :

    1) J'aime le mien encore plus épicé, alors au lieu de poivrons, j'ai mis des piments de Cayenne hachés. De plus, j'ai entendu dire que certains cuisiniers hongrois pensent que les tomates sont anathèmes dans le goulasch, donc je ne les utilise pas (1 ingrédient de moins à ramasser !). Peut-être que cette observation est plus applicable au goulasch segedin ?

    2) J'ai commencé à faire du goulasch quand j'ai commencé mes études supérieures et je n'avais pas vraiment une bonne idée de la façon de cuisiner. Je ne ferais jamais assez mijoter le ragoût. Il faut absolument du temps pour se rassembler et donner une chance à la viande de se ramollir. Je dirais laisser mijoter au moins 2 heures, voire 3 comme le dit Lubos dans sa recette de goulasch segedin. Je fais mijoter le mien à découvert pour pouvoir le remuer plus facilement, et je commence d'abord avec du bouillon de bœuf, puis je le dilue avec de l'eau.

    3) Pas traditionnel, mais je laisse les peaux de pommes de terre parce que j'aime penser que je suis en bonne santé. ??

    4) Le paprika hongrois est une nécessité, pas une option. J'utilise moitié paprika doux hongrois et moitié paprika chaud. Je trouve aussi que c'est une bonne occasion d'utiliser des graines de carvi, que je n'aime pas, sauf dans gulasova polievka.

    Ja som vymenila hovadzie za” venison” (srnci gulas)a prave sme sa napraskali.Aby nebolo privelmi citit divinu,tak som vyuzila bylinkovu zahradku,ktora uz krasne rastie.Pridala som som bobkovy list,zeler origan(podobne majoranke),tymian a rozmarin.Mladej srne zobralo nieco vyse hodiny,pridala zemiaky a domaci chlieb.Kedze som nemala rajciny,tak vystacila aj konzerva de tomates en dés.Velmi kutjnastie. len malo spomenieme.Vdaka.

    ja zacinam robit gulas s cibulou a potom pridavam hovadzie maso po osmazeni cibule a pouzivam olej, nie maslo, ale to zalezi asi od zvyku a chute.

    maslo je bez makcena na l

    Jasnacka ! Maslo se nikdy nedava do gulase, ani do gulasove polevky! Jedine rostlinny olej, nebo sadlo !

    Combien d'eau utilisez-vous ?

    Des, je ne mesure pas vraiment l'eau. En gros, j'ai mis suffisamment d'eau pour que la moitié de la soupe en volume soit de l'eau et l'autre moitié soit de la « truc ».

    Bonjour! C'était si proche d'une recette que ma grand-mère slovaque a faite ! A suivi toutes les mêmes étapes, à l'exception de la viande de porc utilisée (comme elle l'a fait), et a ajouté une carotte et des haricots verts frais avec les légumes. C'était peut-être juste sa façon de nous les faire manger ! Cela s'est avéré fantastique, merci d'avoir publié la recette !

    Je mets toujours mes gulas dehors sur le feu. J'utilise des parts égales de cubes de boeuf et de porc. Lorsque la viande commence à brunir, j'ajoute une canette de bière à la base. Juste avant la fin, j'ajoute également majoran. Si vous ajoutez du majoran trop tôt, cela peut donner aux gulas un petit goût amer. Il y a un autre ingrédient secret que vous n'obtenez pas si vous insérez des gulas à l'intérieur - le goût de fumée du feu et de la cendre de bois.

    Ce n'est pas du GOULASH ! Ceci est une soupe … “gulasova polevka”

    Le goulasch provient uniquement de cubes de bœuf, d'ail, d'oignon, de poivre, etc., mais il n'y a jamais de pommes de terre à l'intérieur !!

    OK Mirka, voici Miro, né tchèque et ayant vécu en Slovaquie la majeure partie de ma vie avant de venir aux États-Unis. Je comprends que vous disiez "pas de pommes de terre dans le goulasch" car c'est ainsi qu'il était cuit dans le pays tchèque et servi avec du knedla, en Slovaquie, le "kotlikovy goulasch" est un repas traditionnel, et il comprend des pommes de terre. Ceci est un site de cuisine slovaque et donc nous publions des recettes slovaques et la façon dont nous cuisinons. Mon meilleur ami est un Tchèque, il cuisine du goulasch à votre façon et le sert sur des knedle (dumplings). Mais nous étions un peu plus des gens de plein air en Slovaquie et il était assez difficile de se mettre à genoux en plein air. Nous avons donc utilisé des pommes de terre pour y ajouter de la fécule.

    alors ne soyez pas si dur avec nous de ne pas suivre votre script

    Mon ami l'a fait et c'était excellent. Je le referai certainement bientôt !

    Quelle est la taille de cette recette? Combien de personnes? J'ai besoin d'une recette pour 16 personnes ! Pour demain!

    Kristina, pour 16 personnes, faites 2,5 fois plus d'ingrédients, et s'il vous reste des restes, ils seront bientôt partis

    Par exemple, 1,5 lb de viande et de pommes de terre, équivaudrait à environ 3,75 lb ou 1/5 lb/personne, etc.

    J'ai l'air délicieux, ma mère en faisait tout le temps quand je grandissais. Cela rappelle de nombreux souvenirs.

    Je dois remercier Lubos et tous les autres pour le travail sur ce site. En tant que personne d'ascendance slovaque et bavaroise, il est formidable de voir un certain nombre de ces recettes d'époque transmises pour l'avenir.

    Salut Lubos, Cette soupe de goulasch est délicieuse. Je suis slovaque depuis longtemps vivant au Canada, et ma femme, elle est française. Nous aimons tous les deux le goulasch et nous en faisons souvent. J'aime toujours ce goût de tomate-paprika. Et quand mon DW ne regarde pas, j'y ajoute toujours une cuillère à café supplémentaire de paprika chaud. à la slovaque ! Ensuite, un tel goulash améliore le goût du pivo.
    Maintenant, après avoir cuisiné de la soupe au goulasch (soupe), j'ai appris que quand il est temps d'ajouter de l'eau dans la marmite, avec de la viande frite, j'aime mettre dans la marmite du jus de tomate, et si besoin un peu d'eau aussi. Cela crée aussi une belle couleur et un bon goût. Pourtant, on peut goûter qu'il s'agit d'un goulasch de bœuf !
    Mais le goulasch est du goulasch et est très bon tel quel, juste avec de l'eau aussi.
    chirs

    […] Adapté d'une recette sur SlovakCooking.com […]

    Lubos, je dois vous remercier pour ce site internet et surtout ce plat !

    Je suis 1/4 slovaque, 1/4 polonais, & 1/2 italien (et 100% américain/texan). Mais mon père s'intéresse peu au patrimoine ou à la cuisine, alors je suis venu ici pour apprendre !

    J'ai fait ce plat vendredi dernier pour mon mari et moi, car nous aimons tous les deux la nourriture épicée. Eh bien, c'était un ÉNORME HIT ! Il n'arrêtait pas de dire à quel point c'était merveilleux pour sa mère, et maintenant elle veut que j'en fasse pour elle. Elle aime aussi la nourriture épicée, ayant grandi dans le sud du Texas et étant principalement d'origine mexicaine. Elle a une recette de goulash, mais étrangement, elle n'a AUCUN paprika. Je ne sais pas où elle a pris sa recette.

    J'ai gardé un peu de la soupe au goulasch pour ma propre mère - vous l'aurez deviné - elle aussi aime la nourriture épicée! Elle est aussi une grande fan de soupes. Eh bien, elle a aussi trouvé que c'était un plat merveilleux ! (Elle a dit que papa adorerait ça s'il l'essayait, mais il ne l'essayera pas parce qu'il est un mangeur difficile.)

    J'ai utilisé une boîte de tomates au lieu de tomates crues car les tomates fraîches peuvent différer en saveur. J'avais aussi du bouillon de bœuf non salé sous la main et je l'ai utilisé à la place des lingots pour pouvoir ajuster le sel plus facilement. Et j'ai ajouté un poivron rouge avec le vert parce que j'adore le poivron rouge ! Je l'ai fait cuire sur la cuisinière dans mon four hollandais en fonte émaillée “.

    Le bœuf était si tendre qu'il pouvait être coupé avec une cuillère en plastique ! Je ne savais pas si mon mari aimait les graines de carvi ou non, mais je l'adore, alors je l'ai servi avec du pain de seigle aux graines que j'ai grillé et beurré. Il a adoré avec le pain de seigle ! Bien sûr, il y avait aussi du carvi dans la soupe ! Tellement délicieux !

    Je n'avais jamais préparé (ni même goûté) de recette slovaque auparavant et je n'avais jamais fait de soupe maison à partir de rien. Tu m'as fait passer pour un expert ! Merci!

    Enfin, sur une note humoristique, puisque vendredi dernier c'était Halloween, je suppose que vous pouvez dire que nous avons eu le hongrois “Ghoul-lash” !

    Ceci est très similaire à la "soupe" que mon père préparait mais il n'utilisait pas de poivre vert. Il a mis une ou deux carottes tranchées. Il n'avait pas réussi depuis longtemps et avait oublié le paprika et les cubes de bouillon qu'il utilisait. N'a pas le même goût que le sien !! Cette recette m'a rafraîchi la mémoire (mon père est décédé il y a plus de 40 ans, et tout ce que je fais est de mémoire du goût et de le regarder quelques fois) Alors, MERCI beaucoup pour cette recette et pour me rafraîchir la mémoire !! Je n'aurais jamais imaginé utiliser autant de paprika, mais cela a du sens, car je me souviens qu'il avait cette couleur et ce goût !! Je suis très heureux de le voir publié ici !!

    Mon fils est intrigué par les épices traditionnellement utilisées dans la cuisine slovaque et je sais que l'ail et les oignons sont des aliments de base, le paprika, le sel et le poivre. Je me souviens de la soupe au carvi mais je ne connais pas la recette. Toutes les suggestions pour lui - il adore cuisiner.


    Gulyás hongrois (goulash)

    Ingrédients

    • 3 cuillères à soupe d'huile ou de saindoux
    • 5 oignons moyens, coupés en dés
    • 2 1/2 cuillères à café de sel
    • 2 1/2 litres (2 1/2 pintes) d'eau, plus quelques cuillerées supplémentaires
    • 3 cuillères à soupe de paprika hongrois (doux)
    • 1/2 cuillère à café de poivre noir
    • 1 cuillère à soupe de graines de carvi
    • 1,5 kg (3 1/4 lb) de bœuf, coupé en morceaux de la taille d'une bouchée
    • 2 gousses d'ail, hachées
    • 5 carottes moyennes, coupées en rondelles de la taille d'une bouchée
    • 2 panais moyens, tranchés en rondelles de la taille d'une bouchée
    • 2 grosses pommes de terre, coupées en cubes
    • 2 tomates, coupées en dés
    • Csipetke (pâtes pincées), facultatif

    Instructions

    1. Faites chauffer l'huile ou le saindoux dans une grande casserole (de préférence un faitout). Ajouter les oignons avec quelques cuillerées d'eau (pour qu'ils ne brunissent pas) et une pincée de sel. Cuire lentement à feu très doux pendant environ 15 à 20 minutes, ou jusqu'à ce que les oignons soient clairs et vitreux.
    2. Retirer du feu et ajouter le paprika, le poivre et les graines de carvi. Remuer rapidement pour mélanger et ajouter un tout petit peu d'eau (pour éviter que le paprika ne brûle).
    3. Ajouter la viande et l'ail et cuire à feu vif, en remuant, jusqu'à ce que la viande soit légèrement dorée (environ dix minutes). Baisser le feu à doux, ajouter quelques cuillerées d'eau et cuire environ 15 minutes de plus, jusqu'à ce que la viande soit presque cuite.
    4. Ajouter le reste de l'eau et poursuivre la cuisson, à feu doux, pendant au moins une heure, ou jusqu'à ce que la viande soit cuite et presque assez tendre pour servir. Cela peut prendre des heures, selon la coupe de bœuf que vous avez utilisée.
    5. Lorsque la viande est presque cuite, ajoutez les tomates, les carottes, les panais et les pommes de terre et laissez cuire environ 15 minutes de plus, ou jusqu'à ce qu'elles soient tendres (en prenant soin de ne pas trop les cuire). Goûtez la soupe et ajoutez plus de sel et de poivre, si nécessaire.
    6. Si vous utilisez des csipetke ou un autre type de petites pâtes, ajoutez-les à la soupe avant de servir. Vous pouvez servir cette soupe avec du piment ou de la pâte de piment.

    A propos de l'auteur

    Carolyn est l'une des co-fondatrices de Taste Hungary, ainsi qu'une écrivaine gastronomique et touristique qui a écrit deux guides culinaires sur la Hongrie. . En savoir plus sur Carolyn Banfalvi


    Recette de soupe au goulasch - Recettes

    Je suis sûr que c'est délicieux et je préfère le considérer comme un "goulash" qui n'a rien à voir avec les gulyás hongrois qui sont assez différents. Vous pouvez ajouter aussi peu ou autant d'eau à ce goulasch tout en étant loin de gulyás leves (prononcé goo' yash le'vesh).

    Cependant, il n'y a pas non plus beaucoup de cohérence dans les recettes hongroises. Eh bien, il y en a, mais il y a aussi beaucoup de variations. Lorsque j'ai épousé mon mari hongrois pour la première fois il y a plus de 40 ans, je suis allée voir de nombreux bons cuisiniers dans la famille et au-delà. Personne ne m'a donné exactement la même recette.

    Vous le savez probablement déjà, mais un gulyas est un éleveur de vaches ou un cow-boy dans les plaines de Hongrie et c'est une soupe de cow-boy qu'ils cuisent (et font toujours) sur un feu ouvert dans une bouilloire suspendue à un trépied.

    Désolé pour un dernier commentaire ! Votre version est assez authentique pour les versions autrichiennes que j'ai mangées dans les restaurants en Autriche et en Allemagne depuis le début des années 70.

    Tout ce que vous expliquez est correct mais pas de tomates dans la recette hongroise ma grand-mère était fm hongrois la couleur rouge est uniquement du paprika doux pas piquant et sans cayenne.
    La recette de la Hongrie n'est pas chaude mais que vous voulez pour que vous puissiez l'ajuster dans votre assiette direkt.
    Au revoir

    Chef John, merci pour cette version fantastique (et certainement fantastique au goût) de goulasch.

    J'ai grandi en Autriche, et à peu près chaque famille a sa propre version préférée (comme pour tant d'autres plats de base). Ma mère utilisait le même poids d'oignons et de viande (avec très peu d'eau/de bouillon), et le jus des oignons devenait le liquide du ragoût.

    Maintenant, je préfère le porc au bœuf. Je commence avec une longe de porc et j'utilise la partie centrale maigre pour le Wienerschnitzel et l'autre partie un peu plus grasse pour le goulasch.

    Merci pour toutes vos idées de recettes vidéo inspirantes. - Wolfgang

    Mon préféré est la version dominicaine. Il y a un endroit à Providence, RI appelé Pito II. Ils préparent ce ragoût de bœuf avec des carottes et des tomates qui est servi sur du riz. Délicieux!

    Je suis allemand et le goulasch que nous faisons dans notre famille est complètement différent. Comme les traditions de Noël, il diffère d'une région à l'autre. Nous mangeons du kassler (le meilleur jambon comme le porc de tous les temps), du mettenden (saucisse fantastique) et une purée de chou frisé/pommes de terre (à tomber par terre). D'autres que je connais mangent du bœuf, du poisson, du lapin, de l'agneau, d'autres plats de porc, j'ai tout entendu maintenant. Le goulasch est juste une autre chose que tout le monde fait différemment. En fait, nous fabriquons le nôtre dans un autocuiseur en mettant beaucoup plus l'accent sur la saveur du bœuf. C'est délicieux, mais très éloigné de ce que je considérerais comme un goulasch plus traditionnel (allant dans ce sens, mais moelleux). -Mat

    Chef John, c'est une très belle recette. Pas le style hongrois c'est sûr, mais très sympa quand même.
    Donc 'quoi que' soit 'mindegy'ou'tök mindegy' en hongrois. Le second est un peu un argot avec 'tök', qui signifie en fait la courge, le légume. :) Ne demandez pas, aucune raison.
    Une chose qui me frappe est d'ajouter du sucre au pörkölt ou au gulyás. Cela me semble juste un peu étrange (même avec la tomate). Mais mindegy. :)
    Salutations de Hongrie !

    Eh bien, je suis aussi hongrois qu'ils viennent, mais j'adore mon pörkölt servi sur des nouilles, et votre version est absolument magnifique, chef John ! Aussi, bravo pour avoir écrit correctement les mots hongrois et utilisé de la crème sure. Merci pour une autre excellente recette! :)

    comme le disent les autres affiches, chaque famille a sa propre recette traditionnelle de goulasch. et nous avons essayé de nombreuses variantes de différents pays et familles depuis que nous vivons ici en Allemagne - et elles sont toutes bonnes ! ce goulasch serait bon avec une sorte de knödel. maintenant, j'ai encore faim :)

    J'ai aimé la vidéo, je pense que ce plat est génial, mais ce n'est pas l'authentique goulasch hongrois, mais j'adore cette recette.

    Le monde gulash est utilisé pour désigner un ragoût dans de nombreuses langues, mais en Hongrie, le mot gulyás signifie soupe.

    Je pense que vous aimeriez aussi la version authentique. Il est fait dans un chaudron. D'abord, nous faisons fondre du bacon riche (en szalonna hongrois). In that bacon fat we cook the onion, after that we add the mild paprika, black pepper and some water. After that we put the meat into the cauldron. We usualy use two meat type at the same time. We put some beef shank and pork.After that we add the potato. Sometimes we add some beans and carrots too. It is not so healthy, but delicious.

    I'm happy because when I read the commments I saw how many types of gulash made around Europe. Taesting of the other nations cuisine is a good way of getting know the other cultures

    The great thing about food are there are sooooo many different and delicious varieties to try. I've tasted many goulashes from various places around the world and will be making this one for dinner tonight.

    Just a suggestion, you should not toast the paprika. Paprika tends to burn and get bitter (due to the high sugar content) if left in a pan without liquids. The traditional way of adding paprika is to first remove the pot from the heat, add the paprika and then add some liquid. When using paprika it's important that there is some fat as the aromatic components are fat soluble, so you are not going to extract them with just water or using dry paprika.

    The real gulyás is cooked way different than what you made but this was also delicious looking.
    You have to visit our country ones! Hungarian cuisine is the best in the world.
    You know what? Right now I officially invite you to visit us here in Hungary , Székesfehérvár! :)

    Made this tonight and it turned out great. Merci

    I made this last night with a couple of minor changes. I toasted the other spices, but not the paprika because it burns so easily. I simply added it seconds before deglazing the pan. I also omitted the sugar. It seemed WAY too spicy just after it was assembled, but the flavors mellowed a lot after 2 hours, so my worries were unfounded. The result was very close to Goulash I've eaten in restaurants in Austria. This recipe is a keeper.

    I made this last night. I have a question, I bought a cut of beef chuck top blade roast boneless and the meat came out a little hard. The stew is very good but the meat did not come out tender enough. I simmered it for 2 hours. At the store there were a lot of different cuts of beef chuck, I did not know which one to choose. Any recommendations?

    You can never go strictly by time with a stew. There are many variables. It's about 2 hours OR until tender. So just keep cooking! That's it. :)

    Just wondering. why use CHICKEN broth in a BEEF dish? Why not use BEEF broth?

    You could but most chefs like the more nuetral flavor of the chicken. They don't want beef flavor from broth to complete with meat's flavor.

    I have prepared many of Chef John's recipes and most all of them have made it into the regular rotation of dinner ideas. Appétissant! Mais. just made this and got a giant thumbs down. Maybe we just don't care for caraway seeds but if you aren't positive you like them, I would cut back by half the amount the first time through the recipe. Thank you Chef John, for inspiring me to cook new things!

    My wife (she's Hungarian) keeps pointing out American gulyas recipes with tomato, macaroni and ground beef. She finds it hilarious that none of the ingredients actually match anything they put in gulyas in Hungary. As a consequence, I really enjoyed the fun intro to your recipe :)

    Thank you for this recipe, it was perfect. Many moons ago I work as a front desk clerk in a hotel, one of the Chefs was Hungarian and would make goulash and spaetzle for me on occasion and I loved it. I have never tried to make it myself, for fear it would not meet my expectations, I am happy to say your recipe exceeded them.
    Merci!
    Sheila

    Whatever translates into hungarian as "mindegy", and i have to agree with you on this one. However it is traditional to do this kind of dish with dumplings, but it's only natural that in urban areas, recipes tend to change, for time conserving etc. These kind of dish is good with almost any kind of side dish. There are people who eat it with a type of pasta called "tarhonya" these are little cylinders about 2-4 mm in diameter and 2mm in height, it's prepared somewhat like rice, only with a slight tosting in oil beforehand.
    One personal remark for our hungarian related friends out there, there is no point in arguing how the traditional "goulash" or "gulyás" is made. Throughout history our country was segmented way too many times to keep one original recipe of a dish, just look at the "traditional" fish soup recipe (which i'm quite fond of), it's made differently in every region or county of our country, that is why there are events like the fish soup festival in "Baja" county. Just an impression i thought worth sharing with you. :)
    Have a nice day!
    Richard from Hungary

    I'm going to be trying this out next week - getting the ingredients with my weekly shopping.
    I'm 18 and just moved into a place with my boyfriend, he can be quite a picky eater and I'm trying to get a solid list of meals that he really does enjoy!
    I'd tried a couple of your recipes on my sisters beforehand and needless to say the plates were always clear at the end of dinner time!
    I may not be the best cook (In actuality I'm more of a baker, I have a massive sweet tooth which doesn't help) and it might be my first time actually cooking with beef (eep!) but I have no worries at all!
    Thank you Chef John for making your recipes so clear to follow and so god damn tasty, I don't know what I'd do without you!

    I had Hungarian Goulash from an Eastern European co-worker at an office potluck years ago. I have been trying to find a recipe that was close ever since. This hits the mark! I almost ate the whole pot in one sitting.

    Thanks I just made this tonight. The sour cream really complemented the spices.

    It turned out really good.

    However, the meat was a little tough. Is this because I didn't cook it enough or too much?

    Chef John, This dish is wonderful too! I forgot to comment on it when I made it the week you posted it. I think you read my mind and then put up recipes of what I have thawed out. Had thawed the chuck roast the night before! MDR! It was very good and who cares what it is called. We call it YUMMY here at the OK Corral!

    For those with tough meat, you did not cook it long enough the way Chef John told us to cook it. If it is not the tender he tells us in the video in the time period it took him, then cook it some more until it is to that tender point. All stoves and ovens cook differently. Chuck roast has to simmer for a long time to get tender and then it is really tender and great!

    One more thing Chef John, I just want you to know that my husband after every meal I cook from your recipes says thank you Jesus, Chef John, and Lisa! Just thought you should know that.

    I made this using smoked paprika and it was overwhelming. Maybe it got burnt or using so much paprika I should use a sweeter variety?

    Yes, smoked paprika would be way to strong for this!

    Wow. Such a good meal to make while watching the snow fall in NC. Ran out to get caraway seeds and let it simmer thru the morning.

    I made this for our annual Academy Award Show dinner and it was AMAZING! and so easy. I also whipped up your Clafoutis for dessert. It was a Chef John night. you got the award for best dinner ever..Thanks for making such great and easy recipes.

    Thank you such great recipes. I made this the other night and stopped by the store the next day to make sure I had the necessary ingredients on hand to make it again. The creme frache really accents this dish well.

    I don't own an oven at the moment so could you please tell me how I would make this in a slow cooker.

    I do love a lot of your recipes and would really appreciate any you can convert to a slow cooker.

    Would have to test, but just simmer in the SL until fork tender!

    I have made this a few times and it is delicious. It takes too long to cut the beef into small pieces, I think bc I dont have a good knife. so I buy it precut. Any brand knifes you would recommend to cut the beef?

    I made this last night and it turned out excellent. I just went with what I had on hand which did not include caraway unfortunately, and I had hot smoked paprika. So I'm sure the recipe tasted different but I was pleased. It came out very spicy due to my heavy hand with the cayenne. I don't eat grains so I just had a bowl plain with cole slaw and a marinated cucumber salad on the side. Not very East European. closer to Indian style. I'll make this again. Simple and comforting.

    My husband is Hungarian so I have tried "authentic" gulyás but after trying this, I have to say I like this recipe better personally.

    Short history of Goulash - as far as I know it. This is based on the work of German culinary historian Petra Foede.

    Goulash goes back to the middle ages, when it was the customary food of the sheperds on the Hungarian plains (it was originally called gulyas-hus, gulyas means sheperd and hus means meat in Hungarian). Back then it consisted mainly of meat and onions. Paprika was added only later, during the 17th century, long after the plant came to Europe from the Americas and became popular in the Ottoman Empire and Central Europe as "poor man's pepper".

    The dish was a soup back then, like the Hungarian Gulyas still is. In the end of the 18th century Gulyas was declared the Hungarian national dish in an effort to assert Hungarian identity within the Habsburg Empire. Only a little later, in the early 19th century, it already started popping up in cookbooks in Vienna ad Prague. It was probably introduced there by Hungarian regiments in the Austrian Army. In Vienna and Prague it developed into a thick stew, much like this recipe here. It was then re-imported into Hungary as Pörkölt since it couldn't be called Gulyas anymore as that was the hallowed national dish.

    So, basically, you'll find a version of this dish under the name Goulash (in various national spellings) in the national cuisines of all the countries that used to be part of the Habsburg Empire, except for Hungary where it's called Pörkölt.

    So, while the dish certainly has it's origins in Hungary, as it is today it's very much a collaborative effort and it's definitely not wrong to call it Goulash. It's still an abomination to serve it with noodles, though. )

    I disagree about smoked paprika. I use it in several dishes a chicken paprika dish, my chili and a different chicken paprika one. Maybe it tasted burnt cause u tosted it. I like smoked paprika better in every dish calling for paprika that I've tried so I can't imagine this one being any different. It really isn't that much paprika for the amount of stew either. I will see if it is enough for my taste. I often add extra seasonings cause I like bold flavors.

    A great recipe I can't wait to try out. I love Goulash and those adventurous enough to try it! I wish more would.

    I came up with my own version of a Hungarian Goulash. While different from your own, I think mine is a unique take on the dish. I'm new to the Food Blog scene and would love some feedback from a pro like you. Check out my recipe if have time.

    WOW, I am surprised about the sophisticated way of commenting here and how many people are ready to accept that there are different ways to do the same dish depending on country and culture.

    Anyway, as alredy commented on YT this the way I am familiar with making goulash at home. apart from the fact that we use beef stock.

    And remember rule number one. equal parts beef and onion.

    How long would this recipe take in a pressure cooker like one in your chili recipe?

    Sorry, not sure! Only use a PC like once every 3 years, if that. :)

    Oh so good!! Wonderful rich flavor and so tender - I can see this becoming a staple in my menu planner.

    Superb recipe - I have cooked it several times and it's always perfect.
    Buttered noodles (I used egg papardelle) work tremendously with the taste.
    Try and stick to the exact recipe - believe me it's worth it - the balance is excellent.
    Martin

    Hi, I just finished goulash according to your recipe. I must say it was perfect. I am used to cook goulash a bit different - onions first, then add meat, then spices, then stock, boil until done. Your way of seperate frying of ingredients, then mixing them together produced much more flavourful and colorful food and I like it very much. Merci.

    I have a sweet balsamic vinegar that I really like. FINI.

    Is this the right taste. Seems like it would be too sweet.

    I do have Spectrum Red Wine Vinegar and Pommery Sherry Vinegar.

    Hi chef John, would this be good served with your rice pilaf. I wanted to try both, thanks -)

    First let me say I like that American macaroni goulash. I ate it as a kid and mom made it real tasty.

    Second. I'm not Hungarian. I never married a Hungarian or ever had a Hungarian in law. I don't think I ever met a Hungarian but. this was some serious good eats Chef! I put on the egg noddles too.

    Forget all the talk. Just make it. C'était délicieux. I made it for a football team and they loved it. Thanks Chef John. I've made it numerous times since. Never any leftovers.

    It was amazing! I used beef shoulder, added a little red wine and simmered it for about 3hrs. chapeau!

    Thank you Chef John! Here is my version, I think I did quite well. Forgot to simmer without a lid, so I made a quick thickener with potato starch in the end. Super tasty.

    This is one of my favorite dishes to make (in fact, I'm making it right now).

    I like to substitute pork shoulder for the beef. I push the bones down into the stew as it's cooking. It adds flavor and gelatin.

    First I'm sure this is pretty close but there is variety out there too. I has a delicious Goulash in the restaurant beneath Starobrno Brewery, in Brno Czech Republic. I'd like to recreate it.

    The gravy was brown and thick, and very savory. Then there were potato dumplings/pancakes on the side, ham/bacon on top and a fried egg on top of that.

    However, I did find a menu on the internet - seems they use their 13% beer to stew the meat. So perhaps I can combine some recipes.

    Thanks for the great video - great tips.

    Just made this on a cold March night, and it was absolutely delicious. Had my family here for dinner and they raved about it, thanks Chef John for another delicious recipe. I followed directions up until the stove top cooking directions, I cooked it in the oven for a few hours in my stock pot. Yum!!

    Just made this on a cold March night, and it was absolutely delicious. Had my family here for dinner and they raved about it, thanks Chef John for another delicious recipe. I followed directions up until the stove top cooking directions, I cooked it in the oven for a few hours in my stock pot. Yum!!

    I just made this last night and it was so flavorful and delicious! This will definitely be on a rotation in my house. Go get the Hungarian Paprika as it does have a different flavor from Spanish Paprika! I found it at my local grocery store. My spice mortar & pestle must not be a good one cause I wasn't able to grind up the caraway seeds so I used a spice grinder. I totally made this for me, but there were two guys that I shared this with last night and they were still talking about this today.

    Someone above asked about a Czech goulash with beer and bacon - the truth is that there are several variants used around central and eastern europe. What you had was a so-called brewery goulash ("Pivovarský guláš"), which is often using sausages or bacon, along with beer. I am sure you will find some recipes under this name.

    I made this and served it over Yorkshire pudding. My family went wild. "Off the chain good!" they all shouted. Then, they lifted me up on their shoulders and carried me around the front yard in a victory celebration.

    Wow, another delicious recipe, I might have just ever so slightly burnt my spice blend, and then thought I over salted, but when the sauce thickened the taste was sensational. I did put two tsp of sugar instead of one, and instead of sour cream I used the rest of my home made creme fraiche, over a bed of basmati rice. Believe it or not It's hard to find whole chuck here in Australia, so I used sirloin roast, it was a little lean, but still tender.

    Could not, surprisingly, find marjoram (dry or fresh), so substituted oregano. Thought I had balsamic vinegar (oops), but did not, so, used red wine vinegar and added one more teaspoon sugar. This was a sensational, rich, intense stew, and the sour cream was just enough to temper it. The roasted/ground caraway was the MVP in some ways, and it was a delight to use caraway in this new way. And including the buttered egg noodles was a hit. This is one of my favorite of your savory dishes yet! Thanks, Mary

    When I make this, I use red pepper paste instead of tomato paste. It thickens it nicely, and has that deep red pepper flavor. There are several kinds of red pepper paste, and I prefer the non-spicy version for this. I use the spicy version for my meatloaf. You can buy red pepper paste at Mediterranean or Armenian stores. It's also great on scrambled eggs. Tukas is a good brand.

    I've made this twice now, and by all that is good in this world it's the most divine soup/stew I've ever put in my mouth. I couldn't find Carroway at any of the local grocery stores, which was disappointing, but other than that I followed everything to a T. Simply phenomenal. It's rich and deep and intense, with a flavor that just melts and coats your tongue. You get just the lightest hint of spice and heat in the back of your throat, which I love (major spicy food fan). I think the tastiest part, though, really surprised me - it was the onions! When you get a bite with one of those onions, they add such a delicious sweetness that cuts through the thick, savory sauce. I can't think of anything better to soak into a thick slice of bread.

    Be very, very careful when adding the spices to the pan. My pan was apparently too hot and the spices permeated the air throughout our whole house, causing my husband to almost cough up a lung. Other than that, very delicious.

    A very late thank you to Adam B. Yes - most probably it was pivovarsky goulas that I had (pardon the missing accents). Peggy G. - most certainly, try dropping some crushed red pepper into a hot pan. It's banned by the UN.

    Just now coming across Food Wishes and Chef John, all I can say is, I wish I had found this sooner. Made the Goilash for Sunday dinner at Grandmas and it was absolutely delicious. The meat turned out really tender and the spice blend made for great flavor with a nice kick of spice. The family agreed that this will go “in the rotation”. Thanks Chef John, and sorry it took me so long to get this.

    Made this tonight after reminiscing about my recent trip to Germany. This recipe is a keeper! My husband and I loved it. I see a lot of comments regarding different versions of the recipe. The one I had in Germany, made by my Oma, was a bit darker and sweeter. For our purposes and palate, this was delicious and I’ll be keeping it to make again. Merci!!

    Made it a few weeks back. Absolument délicieux. Making it again in 5 minutes
    Lol
    Merci. Reminds me of the Goulash i had at the CNE in Toronto in the late 80's.

    Chef John-I have my goulash stewing right now- I tasted it for salt and it's a little too spicy! I think my cayenne was fresher than expected.

    What should I do to tone down the spice while it's still stewing?

    I added some water and sugar and a tad more paprika. any other suggestions?

    @wilburns, you can serve it with sour cream - lots of it. Some people, like me, will like it extra spicy so not use very much, others you will want to say "would you like a little goulash with your sour cream?"

    Chef John,
    Thanks for another fine recipe. I made this yesterday for my family, including my inlaws, and everyone loved it.

    To keep my own schedule I tried this in a crock pot. The taste was amazing however, too much stock. My failure in not realizing I wouldn't need so much. I think I would cut the stock amount by at least 1/3 for cooking in a slow cooker. Just my two cents.

    I saw this recipe on youtube over the weekend, and I'm making it today. It looks delicious.

    I could only find Hot Hungarian Paprika. Will this work? Also my husband hates caraway, I'm not sure if I can use less or none and still taste good. Or is there a substitute? I am making this tonight. Fingers crossed!