Nouvelles recettes

Pete Wells ne connaît pas le fromage à propos de la pizza

Pete Wells ne connaît pas le fromage à propos de la pizza


Je connais un peu la pizza. J'ai écrit à propos de Neopolitan vs round; Brooklyn contre Queens contre Bronx contre Manhattan contre Staten Island pizza ; Pizza New Haven, Connecticut; Pizza grillée du Rhode Island; Vieille Forge, Penn. la capitale mondiale de la pizza autoproclamée ; tournées de pizzas avec Scott Wiener; assisté à des conférences de Pizza : une tranche de paradis l'auteur Ed Levine ; Ma photo a été prise par le fondateur du blog de pizza Slice, Adam Kuban, et j'ai goûté à toutes les pizzerias que je pouvais dans un rayon de 500 milles autour de New York. Donc, oui, je pense que je connais un peu la pizza.

Dimanche dernier, je me suis arrêté à New Haven pour une tarte au pepperoni et aux saucisses chez Modern Apizza, qui fait partie de la sainte trinité de New Haven (Heaven?) Pizza composée de Sally's, Pepe's et Modern. Cela ne m'a pas dissuadé d'avoir la pizza calabraise à la nouvelle pizzeria Nicoletta de Michael White dans l'East Village lundi, qui est essentiellement une tarte au pepperoni et à la saucisse.

Avant de donner mon avis sur Nicoletta, j'ai été surpris de voir Pete Wells, l'homme qui est payé pour ce que j'aime faire pendant mon temps libre, commenter Nicoletta dans le magazine d'aujourd'hui. New York Times Espace repas. Pete Wells, l'homme qui a prodigué plusieurs étoiles (je pense à juste titre) dans des restaurants décontractés, dont mes bien-aimés Parm, Hill Country et IL Buco. Alors imaginez mon choc quand Wells a laissé tomber le gros œuf d'oie gras, le beignet, i. e. Zéro étoiles sur Nicoletta. Cela soulève une énorme question dans mon esprit. Personne ne dit que Wells devrait être comparé au redoutable critique de GQ Alan "d%&chebag" Richman qui a été accusé d'avoir un autre objectif que de revoir la nourriture, mais le gars sait-il quelque chose sur la pizza? J'ai vérifié la critique la plus récente de Pete concernant la pizza. J'étais d'accord avec lui lorsqu'il a dit que New York n'était peut-être pas l'endroit pour expérimenter des pizzas napolitaines frites comme celle présentée chez Forcella et Starita. Vous vous souviendrez peut-être que j'ai appelé la "pizza zeppole" frite de Forcella lors de sa pré-ouverture. Wells a résumé sa critique en déclarant que les aliments frits appartiennent au Wisconsin, pas à New York.

Avec la tarte de New Haven toujours dans mon système, j'étais moi aussi très méfiant envers Nicoletta. Je suis un grand admirateur de Michael White ayant souvent dîné à Marea, Ai Fiori, Morini et ses anciens restaurants. Mais que savait-il de la fabrication de pizzas ? Peut-être en raison de la nécessité de comparer avec la tarte paradisiaque de New Haven ou peut-être simplement en raison de mon amour du porc sur le porc, j'ai choisi la tarte calabraise de Nicoletta composée de pepperoni "coupe épaisse" et de saucisse de fenouil (tenir les oignons rouges). Bien que vous ne le sachiez jamais grâce à son art culinaire italien, Michael White est un garçon du Wisconsin, né et élevé. Nicoletta est son hommage à la pizza de son enfance. En regardant la pizza se préparer, je suis devenu encore plus suspect.

Si j'avais le boulot de Pete Wells, je me dirais : à la Wisconsin - oh oh (moins une étoile), croûte épaisse à la limite du style Chicago (moins une étoile), four à gaz (moins une étoile), persil de dernière minute ajouter (moins une étoile) = œuf d'oie. J'ai pris la pizza à l'extérieur, j'ai ouvert la boîte sur le perron à côté du restaurant et j'ai creusé dedans. Le pepperoni était délicieux et plus épais que tous ceux que j'avais avant de former des ventouses en forme de pieuvre recouvrant complètement la tarte (plus une Star). Le fromage était vieilli fior di latte (probablement du bon ole Wisconsin) que je préfère au di bufala frais préféré des puristes napolitains (plus une étoile). La pâte était moyenne avec une lèvre un peu épaisse, bien que probablement nécessaire pour contenir les ingrédients abondants sur une tarte que je ne pouvais pas complètement finir par moi-même, ce qui signifie qu'elle nourrirait facilement 4 personnes normales (moins une étoile). Enfin, la saucisse de fenouil, bien que cachée sous le fromage, était exceptionnelle. D'énormes morceaux déchirés à la main avec des quantités incroyables de fenouil dont j'ai ramassé toute la pizza avant de jeter les restes (plus une étoile). Bien qu'elle ne soit pas révolutionnaire ni une menace pour DiFara's, John's, Patsy's ou New Haven, Nicoletta obtient un solide 2 étoiles avec moi en utilisant le propre système d'étoiles de Pete.

Alors, Wells a-t-il voulu faire sensation en dénigrant un grand chef qui a eu le courage d'essayer un autre type de pizza à New York ? Wells prend-il des conseils de son pote Alan Richman ? Wells est-il juste anti-Wisconsin ? Essayez une tarte à Nicoletta et vous décidez.


Appelons ça un sandwich au fromage

Récemment, Pete Wells, un écrivain pour le magazine Food and Wine, a écrit un article qui décrivait la plupart des blogs culinaires comme des opportunités pour des "centaines de méandres inutiles de sandwich au fromage". Pour illustrer ce qu'il considère comme un "blog de sandwich au fromage ennuyeux". #8221, il a extrait des citations hors contexte de plusieurs blogs et a fait grand bruit parmi les blogueurs culinaires. En guise de protestation, le Cheese Sandwich Day est né.

Eh bien, je ne mange jamais de fromage et je mange rarement des sandwichs, donc je ne pense pas que ce que j'écris puisse être appelé à juste titre un blog sur les sandwichs au fromage. En fait, je suis sûr que Wells, un gars qui a écrit un jour que « lard est la graisse la plus élégante que j'ai jamais rencontrée », considérerait mon blog comme quelque chose de bien pire qu'un blog de sandwich au fromage : une santé affreusement- conscient, nutritionnel poussant les levures, craignant les graisses, blog sandwich salade de tofu!

Je suppose que j'aurais dû faire un sandwich à la salade de tofu pour exprimer ma solidarité avec les autres blogueurs culinaires. Ils auraient probablement compris : je ne fais pas de fromage, et le tofu est vraiment du fromage de soja. Mais non. J'avais "un sens du but", ce dont Wells dit qu'un blog a besoin. Je voulais relever le défi et faire quelque chose de végétalien, quelque chose de ringard, et surtout, quelque chose de pas ennuyeux.

Je me suis donc lancé dans la tâche avec zèle. D'abord j'ai fait mon propre fromage. légumes, parce que tout le monde sait qu'un sandwich au fromage végétalien, complet et sans gluten doit avoir des légumes grillés !

En fin de compte, ma cuisine ressemblait au Pillsbury Doughboy avait explosé spontanément. Les casseroles étaient recouvertes de sauce collante au fromage & 8221, le mélangeur à main et le robot culinaire étaient recouverts de résidus d'amidon, les casseroles et les planches à découper et les bols de service prenaient tout l'espace sur le comptoir. Mon mari, AKA “le lave-vaisselle, n'était pas amusé. Il aurait préféré une salade de tofu. (En fait, il aurait préféré le bibimbab, qui utilise un nombre égal de casseroles et d'appareils pour un plus grand effet.)

Alors, cela en valait-il le coup? Quel goût avait-il ?

C'était pas mal. En fait, la sauce au fromage était excellente (même si je suis sûr que M. W. préférerait littéralement manger du saindoux). Les légumes, ma recette standard à base de romarin, d'ail et de vinaigre balsamique, étaient bons. Le pain aurait pu être meilleur. En fait, mes trois composants, la sauce, le pain et les légumes, ne s'accordaient pas vraiment bien. Je pense que mon sens du but m'a peut-être induit en erreur cette fois.

Voici le récapitulatif de ce que j'ai fait :

Pain plat aux patates douces et au millet

J'ai fait cuire une patate douce moyenne et l'ai écrasée. Ajouté environ 3/4 tasse de farine de millet, 3 c. amidon de maïs et 1/2 c. sel. J'ai essayé de le pétrir dans le robot culinaire, j'ai essayé de le rouler en un pain plat et de le mettre dans une poêle, mais il s'est effondré. Remettez-le dans le robot culinaire avec 1/4 à 1/2 tasse d'eau et 1/2 c. bicarbonate de soude. Versez-le dans une poêle chaude et faites-le cuire des deux côtés jusqu'à ce qu'il soit cuit. (La prochaine fois, j'ajouterai du cumin et le servirai en accompagnement de plats indiens. Il n'était pas vraiment assez gros pour être utilisé comme wrap.)

Les légumes:

Aubergine, courgette, poivron rouge, oignon, champignons portabella grillés comme ça.

Fromage façon mozzarella

1 tasse d'eau
1/4 tasse de levure nutritionnelle
2 cuillères à soupe de fécule de maïs
2 cuillères à café de jus de citron
1/2 cuillère à café de sel
1/4 cuillère à café d'ail en poudre
1/2 cuillère à café d'oignon en poudre
1 cuillère à soupe de beurre de noix de cajou

Mélanger tous les ingrédients avec un mélangeur à main jusqu'à consistance lisse. Versez le mélange dans une petite casserole et remuez à feu moyen jusqu'à ce qu'il commence à épaissir, puis laissez bouillonner pendant 30 secondes. Fouetter vigoureusement. Incorporer 2 T de lait de soja (ou d'eau). Arroser immédiatement les légumes ou d'autres aliments. (Si vous le laissez reposer trop longtemps, vous devrez le mélanger à nouveau.) Pour le fromage végétalien, presque sans gras, c'était un vrai gagnant. J'utiliserai cette recette à l'avenir pour préparer le Mac et le Cheeze bien-aimés de ma fille.

Donc, je suis d'accord qu'il est important d'essayer de ne pas être ennuyeux. Mais un écrivain d'un magazine culinaire n'est pas l'arbitre final de ce qui est intéressant dans un blog culinaire. Lorsque vous écrivez jour après jour ce que vous cuisinez ou mangez, il y a de fortes chances que vous ennuyiez quelqu'un un jour. Ce qui est important, c'est d'aimer ce sur quoi vous écrivez et de prendre plaisir à l'écrire. Les gens qui apprécient vos idées et vos recettes vous trouveront et resteront avec vous à travers les parties ennuyeuses.

C'est ce que M. Wells n'a pas compris : vous ne pouvez pas évaluer un blog sur la base d'une ligne, d'un paragraphe ou d'une entrée. Vous devez regarder dans son intégralité, l'ensemble des connaissances qu'il partage, la voix particulière de son écrivain et les réponses de ses lecteurs. Je viens de commencer ce blog le mois dernier, donc je trouve toujours ma voix. J'espère juste que je serai là aussi longtemps que certains des autres blogs que cet écrivain gastronomique a trouvé ennuyeux.

Et maintenant je dois me remettre à cuisiner. Je pense que je dois du bibimbab à mon mari !


Appelons ça un sandwich au fromage

Récemment, Pete Wells, un écrivain pour le magazine Food and Wine, a écrit un article qui décrivait la plupart des blogs culinaires comme des opportunités de « centaines de méandres inutiles de sandwichs au fromage ». #8221, il a extrait des citations hors contexte de plusieurs blogs et a fait grand bruit parmi les blogueurs culinaires. En guise de protestation, le Cheese Sandwich Day est né.

Eh bien, je ne mange jamais de fromage et je mange rarement des sandwichs, donc je ne pense pas que ce que j'écris puisse être appelé à juste titre un blog sur les sandwichs au fromage. En fait, je suis sûr que Wells, un gars qui a déjà écrit que « lard est la graisse la plus élégante que j'aie jamais rencontrée », considérerait mon blog comme quelque chose de bien pire qu'un blog de sandwich au fromage : une santé affreusement- conscient, nutritionnel poussant les levures, craignant les graisses, blog sandwich salade de tofu!

Je suppose que j'aurais dû faire un sandwich à la salade de tofu pour exprimer ma solidarité avec les autres blogueurs culinaires. Ils auraient probablement compris : je ne fais pas de fromage, et le tofu est vraiment du fromage de soja. Mais non. J'avais "un sens du but", ce dont Wells dit qu'un blog a besoin. Je voulais relever le défi et faire quelque chose de végétalien, quelque chose de ringard, et surtout, quelque chose de pas ennuyeux.

Je me suis donc lancé dans la tâche avec zèle. D'abord j'ai fait mon propre fromage. légumes, parce que tout le monde sait qu'un sandwich au fromage végétalien, complet et sans gluten doit avoir des légumes grillés !

En fin de compte, ma cuisine ressemblait au Pillsbury Doughboy avait explosé spontanément. Les casseroles étaient recouvertes de sauce collante au fromage & 8221, le mélangeur à main et le robot culinaire étaient recouverts de résidus d'amidon, les casseroles et les planches à découper et les bols de service prenaient tout l'espace sur le comptoir. Mon mari, AKA “le lave-vaisselle, n'était pas amusé. Il aurait préféré une salade de tofu. (En fait, il aurait préféré le bibimbab, qui utilise un nombre égal de casseroles et d'appareils pour un plus grand effet.)

Alors, cela en valait-il le coup? Quel goût avait-il ?

C'était pas mal. En fait, la sauce au fromage était excellente (même si je suis sûr que M. W. préférerait littéralement manger du saindoux). Les légumes, ma recette standard à base de romarin, d'ail et de vinaigre balsamique, étaient bons. Le pain aurait pu être meilleur. En fait, mes trois composants, la sauce, le pain et les légumes, ne s'accordaient pas vraiment bien. Je pense que mon sens du but m'a peut-être induit en erreur cette fois.

Voici le récapitulatif de ce que j'ai fait :

Pain plat aux patates douces et au millet

J'ai fait cuire une patate douce moyenne et l'ai écrasée. Ajouté environ 3/4 tasse de farine de millet, 3 c. amidon de maïs et 1/2 c. sel. J'ai essayé de le pétrir dans le robot culinaire, j'ai essayé de le rouler en un pain plat et de le mettre dans une poêle, mais il s'est effondré. Remettez-le dans le robot culinaire avec 1/4 à 1/2 tasse d'eau et 1/2 c. bicarbonate de soude. Versez-le dans une poêle chaude et faites-le cuire des deux côtés jusqu'à ce qu'il soit cuit. (La prochaine fois, j'ajouterai du cumin et le servirai en accompagnement de plats indiens. Il n'était pas vraiment assez gros pour être utilisé comme wrap.)

Les légumes:

Aubergine, courgette, poivron rouge, oignon, champignons portabella grillés ainsi.

Fromage façon mozzarella

1 tasse d'eau
1/4 tasse de levure nutritionnelle
2 cuillères à soupe de fécule de maïs
2 cuillères à café de jus de citron
1/2 cuillère à café de sel
1/4 cuillère à café d'ail en poudre
1/2 cuillère à café d'oignon en poudre
1 cuillère à soupe de beurre de noix de cajou

Mélanger tous les ingrédients avec un mélangeur à main jusqu'à consistance lisse. Versez le mélange dans une petite casserole et remuez à feu moyen jusqu'à ce qu'il commence à épaissir, puis laissez bouillonner pendant 30 secondes. Fouetter vigoureusement. Incorporer 2 T de lait de soja (ou d'eau). Arroser immédiatement les légumes ou d'autres aliments. (Si vous le laissez reposer trop longtemps, vous devrez le mélanger à nouveau.) Pour le fromage végétalien, presque sans gras, c'était un vrai gagnant. J'utiliserai cette recette à l'avenir pour préparer le Mac et le Cheeze bien-aimés de ma fille.

Donc, je suis d'accord qu'il est important d'essayer de ne pas être ennuyeux. Mais un écrivain d'un magazine culinaire n'est pas l'arbitre final de ce qui est intéressant dans un blog culinaire. Lorsque vous écrivez jour après jour ce que vous cuisinez ou mangez, il y a de fortes chances que vous ennuyiez quelqu'un un jour. Ce qui est important, c'est d'aimer ce sur quoi vous écrivez et de prendre plaisir à l'écrire. Les gens qui apprécient vos idées et vos recettes vous trouveront et resteront avec vous à travers les parties ennuyeuses.

C'est ce que M. Wells n'a pas compris : vous ne pouvez pas évaluer un blog en fonction d'une ligne, d'un paragraphe ou d'une entrée. Vous devez regarder dans son intégralité, l'ensemble des connaissances qu'il partage, la voix particulière de son écrivain et les réponses de ses lecteurs. Je viens de commencer ce blog le mois dernier, donc je trouve toujours ma voix. J'espère juste que je serai là aussi longtemps que certains des autres blogs que cet écrivain gastronomique a trouvé ennuyeux.

Et maintenant je dois me remettre à cuisiner. Je pense que je dois du bibimbab à mon mari !


Appelons ça un sandwich au fromage

Récemment, Pete Wells, un écrivain pour le magazine Food and Wine, a écrit un article qui décrivait la plupart des blogs culinaires comme des opportunités de « centaines de méandres inutiles de sandwichs au fromage ». #8221, il a extrait des citations hors contexte de plusieurs blogs et a fait grand bruit parmi les blogueurs culinaires. En guise de protestation, le Cheese Sandwich Day est né.

Eh bien, je ne mange jamais de fromage et je mange rarement des sandwichs, donc je ne pense pas que ce que j'écris puisse être appelé à juste titre un blog sur les sandwichs au fromage. En fait, je suis sûr que Wells, un gars qui a écrit un jour que « lard est la graisse la plus élégante que j'ai jamais rencontrée », considérerait mon blog comme quelque chose de bien pire qu'un blog de sandwich au fromage : une santé affreusement- conscient, nutritionnel poussant les levures, craignant les graisses, blog sandwich salade de tofu!

Je suppose que j'aurais dû faire un sandwich à la salade de tofu pour exprimer ma solidarité avec les autres blogueurs culinaires. Ils auraient probablement compris : je ne fais pas de fromage, et le tofu est vraiment du fromage de soja. Mais non. J'avais "un sens du but", ce dont Wells dit qu'un blog a besoin. Je voulais relever le défi et faire quelque chose de végétalien, quelque chose de ringard, et surtout, quelque chose de pas ennuyeux.

Je me suis donc lancé dans la tâche avec zèle. J'ai d'abord fait mon propre fromage. Ensuite, j'ai fait mon propre pain plat à grains entiers/patates douces (même sans gluten, comme si je ne fonctionnais pas déjà avec suffisamment de restrictions alimentaires.) Et enfin, j'ai grillé mon légumes, parce que tout le monde sait qu'un sandwich au fromage végétalien, complet et sans gluten doit avoir des légumes grillés !

En fin de compte, ma cuisine ressemblait au Pillsbury Doughboy avait explosé spontanément. Les casseroles étaient recouvertes de sauce collante au fromage & 8221, le mélangeur à main et le robot culinaire étaient recouverts de résidus d'amidon, les casseroles et les planches à découper et les bols de service prenaient tout l'espace sur le comptoir. Mon mari, AKA “le lave-vaisselle, n'était pas amusé. Il aurait préféré une salade de tofu. (En fait, il aurait préféré le bibimbab, qui utilise un nombre égal de casseroles et d'appareils pour un plus grand effet.)

Alors, cela en valait-il le coup? Quel goût avait-il ?

C'était pas mal. En fait, la sauce au fromage était excellente (même si je suis sûr que M. W. préférerait littéralement manger du saindoux). Les légumes, ma recette standard à base de romarin, d'ail et de vinaigre balsamique, étaient bons. Le pain aurait pu être meilleur. En fait, mes trois composants, la sauce, le pain et les légumes, ne s'accordaient pas vraiment bien. Je pense que mon sens du but m'a peut-être induit en erreur cette fois.

Voici le récapitulatif de ce que j'ai fait :

Pain plat aux patates douces et au millet

J'ai fait cuire une patate douce moyenne et l'ai écrasée. Ajouté environ 3/4 tasse de farine de millet, 3 c. amidon de maïs et 1/2 c. sel. J'ai essayé de le pétrir dans le robot culinaire, j'ai essayé de le rouler en un pain plat et de le mettre dans une poêle, mais il s'est effondré. Remettez-le dans le robot culinaire avec 1/4 à 1/2 tasse d'eau et 1/2 c. bicarbonate de soude. Versez-le dans une poêle chaude et faites-le cuire des deux côtés jusqu'à ce qu'il soit cuit. (La prochaine fois, j'ajouterai du cumin et le servirai en accompagnement de plats indiens. Il n'était pas vraiment assez gros pour être utilisé comme wrap.)

Les légumes:

Aubergine, courgette, poivron rouge, oignon, champignons portabella grillés comme ça.

Fromage façon mozzarella

1 tasse d'eau
1/4 tasse de levure nutritionnelle
2 cuillères à soupe de fécule de maïs
2 cuillères à café de jus de citron
1/2 cuillère à café de sel
1/4 cuillère à café d'ail en poudre
1/2 cuillère à café d'oignon en poudre
1 cuillère à soupe de beurre de noix de cajou

Mélanger tous les ingrédients avec un mélangeur à main jusqu'à consistance lisse. Versez le mélange dans une petite casserole et remuez à feu moyen jusqu'à ce qu'il commence à épaissir, puis laissez bouillonner pendant 30 secondes. Fouetter vigoureusement. Incorporer 2 T de lait de soja (ou d'eau). Arroser immédiatement les légumes ou d'autres aliments. (Si vous le laissez reposer trop longtemps, vous devrez le mélanger à nouveau.) Pour le fromage végétalien, presque sans gras, c'était un vrai gagnant. J'utiliserai cette recette à l'avenir pour préparer le Mac et le Cheeze bien-aimés de ma fille.

Donc, je suis d'accord qu'il est important d'essayer de ne pas être ennuyeux. Mais un écrivain d'un magazine culinaire n'est pas l'arbitre final de ce qui est intéressant dans un blog culinaire. Lorsque vous écrivez jour après jour ce que vous cuisinez ou mangez, il y a de fortes chances que vous ennuyiez quelqu'un un jour. Ce qui est important, c'est d'aimer ce sur quoi vous écrivez et de prendre plaisir à l'écrire. Les gens qui apprécient vos idées et vos recettes vous trouveront et resteront avec vous à travers les parties ennuyeuses.

C'est ce que M. Wells n'a pas compris : vous ne pouvez pas évaluer un blog sur la base d'une ligne, d'un paragraphe ou d'une entrée. Vous devez regarder dans son intégralité, l'ensemble des connaissances qu'il partage, la voix particulière de son écrivain et les réponses de ses lecteurs. Je viens de commencer ce blog le mois dernier, donc je trouve toujours ma voix. J'espère juste que je serai là aussi longtemps que certains des autres blogs que cet écrivain gastronomique a trouvé ennuyeux.

Et maintenant je dois me remettre à cuisiner. Je pense que je dois du bibimbab à mon mari !


Appelons ça un sandwich au fromage

Récemment, Pete Wells, un écrivain pour le magazine Food and Wine, a écrit un article qui décrivait la plupart des blogs culinaires comme des opportunités de « centaines de méandres inutiles de sandwichs au fromage ». #8221, il a extrait des citations hors contexte de plusieurs blogs et a fait grand bruit parmi les blogueurs culinaires. En guise de protestation, le Cheese Sandwich Day est né.

Eh bien, je ne mange jamais de fromage et je mange rarement des sandwichs, donc je ne pense pas que ce que j'écris puisse être appelé à juste titre un blog sur les sandwichs au fromage. En fait, je suis sûr que Wells, un gars qui a déjà écrit que « lard est la graisse la plus élégante que j'aie jamais rencontrée », considérerait mon blog comme quelque chose de bien pire qu'un blog de sandwich au fromage : une santé affreusement- conscient, nutritionnel poussant les levures, craignant les graisses, blog sandwich salade de tofu!

Je suppose que j'aurais dû faire un sandwich à la salade de tofu pour exprimer ma solidarité avec les autres blogueurs culinaires. Ils auraient probablement compris : je ne fais pas de fromage, et le tofu est vraiment du fromage de soja. Mais non. J'avais "un sens du but", ce dont Wells dit qu'un blog a besoin. Je voulais relever le défi et faire quelque chose de végétalien, quelque chose de ringard, et surtout, quelque chose de pas ennuyeux.

Je me suis donc lancé dans la tâche avec zèle. J'ai d'abord fait mon propre fromage. Ensuite, j'ai fait mon propre pain plat à grains entiers/patates douces (même sans gluten, comme si je ne fonctionnais pas déjà avec suffisamment de restrictions alimentaires.) Et enfin, j'ai grillé mon légumes, parce que tout le monde sait qu'un sandwich au fromage végétalien, complet et sans gluten doit avoir des légumes grillés !

En fin de compte, ma cuisine ressemblait au Pillsbury Doughboy avait explosé spontanément. Les casseroles étaient recouvertes de sauce collante au fromage & 8221, le mélangeur à main et le robot culinaire étaient recouverts de résidus d'amidon, les casseroles et les planches à découper et les bols de service prenaient tout l'espace sur le comptoir. Mon mari, AKA “le lave-vaisselle, n'était pas amusé. Il aurait préféré une salade de tofu. (En fait, il aurait préféré le bibimbab, qui utilise un nombre égal de casseroles et d'appareils pour un plus grand effet.)

Alors, cela en valait-il le coup? Quel goût avait-il ?

C'était pas mal. En fait, la sauce au fromage était excellente (même si je suis sûr que M. W. préférerait littéralement manger du saindoux). Les légumes, ma recette standard à base de romarin, d'ail et de vinaigre balsamique, étaient bons. Le pain aurait pu être meilleur. En fait, mes trois composants, la sauce, le pain et les légumes, ne s'accordaient pas vraiment bien. Je pense que mon sens du but m'a peut-être induit en erreur cette fois.

Voici le récapitulatif de ce que j'ai fait :

Pain plat aux patates douces et au millet

J'ai fait cuire une patate douce moyenne et l'ai écrasée. Ajouté environ 3/4 tasse de farine de millet, 3 c. amidon de maïs et 1/2 c. sel. J'ai essayé de le pétrir dans le robot culinaire, j'ai essayé de le rouler en un pain plat et de le mettre dans une poêle, mais il s'est effondré. Remettez-le dans le robot culinaire avec 1/4 à 1/2 tasse d'eau et 1/2 c. bicarbonate de soude. Versez-le dans une poêle chaude et faites-le cuire des deux côtés jusqu'à ce qu'il soit cuit. (La prochaine fois, j'ajouterai du cumin et le servirai en accompagnement de plats indiens. Il n'était pas vraiment assez gros pour être utilisé comme wrap.)

Les légumes:

Aubergine, courgette, poivron rouge, oignon, champignons portabella grillés comme ça.

Fromage façon mozzarella

1 tasse d'eau
1/4 tasse de levure nutritionnelle
2 cuillères à soupe de fécule de maïs
2 cuillères à café de jus de citron
1/2 cuillère à café de sel
1/4 cuillère à café d'ail en poudre
1/2 cuillère à café d'oignon en poudre
1 cuillère à soupe de beurre de noix de cajou

Mélanger tous les ingrédients avec un mélangeur à main jusqu'à consistance lisse. Versez le mélange dans une petite casserole et remuez à feu moyen jusqu'à ce qu'il commence à épaissir, puis laissez bouillonner pendant 30 secondes. Fouetter vigoureusement. Incorporer 2 T de lait de soja (ou d'eau). Arroser immédiatement les légumes ou d'autres aliments. (Si vous le laissez reposer trop longtemps, vous devrez le mélanger à nouveau.) Pour le fromage végétalien, presque sans gras, c'était un vrai gagnant. J'utiliserai cette recette à l'avenir pour préparer le Mac and Cheeze bien-aimé de ma fille.

Donc, je suis d'accord qu'il est important d'essayer de ne pas être ennuyeux. Mais un écrivain d'un magazine culinaire n'est pas l'arbitre final de ce qui est intéressant dans un blog culinaire. Lorsque vous écrivez jour après jour ce que vous cuisinez ou mangez, il y a de fortes chances que vous ennuyiez quelqu'un un jour. Ce qui est important, c'est d'aimer ce sur quoi vous écrivez et de prendre plaisir à l'écrire. Les gens qui apprécient vos idées et vos recettes vous trouveront et resteront avec vous à travers les parties ennuyeuses.

C'est ce que M. Wells n'a pas compris : vous ne pouvez pas évaluer un blog en fonction d'une ligne, d'un paragraphe ou d'une entrée. Vous devez regarder dans son intégralité, l'ensemble des connaissances qu'il partage, la voix particulière de son écrivain et les réponses de ses lecteurs. Je viens de commencer ce blog le mois dernier, donc je trouve toujours ma voix. J'espère juste que je serai là aussi longtemps que certains des autres blogs que cet écrivain gastronomique a trouvé ennuyeux.

Et maintenant je dois me remettre à cuisiner. Je pense que je dois du bibimbab à mon mari !


Appelons ça un sandwich au fromage

Récemment, Pete Wells, un écrivain pour le magazine Food and Wine, a écrit un article qui décrivait la plupart des blogs culinaires comme des opportunités de « centaines de méandres inutiles de sandwichs au fromage ». #8221, il a extrait des citations hors contexte de plusieurs blogs et a fait grand bruit parmi les blogueurs culinaires. En guise de protestation, le Cheese Sandwich Day est né.

Eh bien, je ne mange jamais de fromage et je mange rarement des sandwichs, donc je ne pense pas que ce que j'écris puisse être appelé à juste titre un blog sur les sandwichs au fromage. En fait, je suis sûr que Wells, un gars qui a déjà écrit que « lard est la graisse la plus élégante que j'aie jamais rencontrée », considérerait mon blog comme quelque chose de bien pire qu'un blog de sandwich au fromage : une santé affreusement- conscient, nutritionnel poussant les levures, craignant les graisses, blog sandwich salade de tofu!

Je suppose que j'aurais dû faire un sandwich à la salade de tofu pour exprimer ma solidarité avec les autres blogueurs culinaires. Ils auraient probablement compris : je ne fais pas de fromage, et le tofu est vraiment du fromage de soja. Mais non. J'avais "un sens du but", ce dont Wells dit qu'un blog a besoin. Je voulais relever le défi et faire quelque chose de végétalien, quelque chose de ringard, et surtout, quelque chose de pas ennuyeux.

Je me suis donc lancé dans la tâche avec zèle. D'abord j'ai fait mon propre fromage. légumes, parce que tout le monde sait qu'un sandwich au fromage végétalien, complet et sans gluten doit avoir des légumes grillés !

En fin de compte, ma cuisine ressemblait au Pillsbury Doughboy avait explosé spontanément. Les casseroles étaient recouvertes de sauce collante au fromage & 8221, le mélangeur à main et le robot culinaire étaient recouverts de résidus d'amidon, les casseroles et les planches à découper et les bols de service prenaient tout l'espace sur le comptoir. Mon mari, AKA “le lave-vaisselle, n'était pas amusé. Il aurait préféré une salade de tofu. (En fait, il aurait préféré le bibimbab, qui utilise un nombre égal de casseroles et d'appareils pour un plus grand effet.)

Alors, cela en valait-il le coup? Quel goût avait-il ?

C'était pas mal. En fait, la sauce au fromage était excellente (même si je suis sûr que M. W. préférerait littéralement manger du saindoux). Les légumes, ma recette standard à base de romarin, d'ail et de vinaigre balsamique, étaient bons. Le pain aurait pu être meilleur. En fait, mes trois composants, la sauce, le pain et les légumes, ne s'accordaient pas vraiment bien. Je pense que mon sens du but m'a peut-être induit en erreur cette fois.

Voici le récapitulatif de ce que j'ai fait :

Pain plat aux patates douces et au millet

J'ai fait cuire une patate douce moyenne et l'ai écrasée. Ajouté environ 3/4 tasse de farine de millet, 3 c. amidon de maïs et 1/2 c. sel. J'ai essayé de le pétrir dans le robot culinaire, j'ai essayé de le rouler en un pain plat et de le mettre dans une poêle, mais il s'est effondré. Remettez-le dans le robot culinaire avec 1/4 à 1/2 tasse d'eau et 1/2 c. bicarbonate de soude. Versez-le dans une poêle chaude et faites-le cuire des deux côtés jusqu'à ce qu'il soit cuit. (La prochaine fois, j'ajouterai du cumin et le servirai en accompagnement de plats indiens. Il n'était pas vraiment assez gros pour être utilisé comme wrap.)

Les légumes:

Aubergine, courgette, poivron rouge, oignon, champignons portabella grillés comme ça.

Fromage façon mozzarella

1 tasse d'eau
1/4 tasse de levure nutritionnelle
2 cuillères à soupe de fécule de maïs
2 cuillères à café de jus de citron
1/2 cuillère à café de sel
1/4 cuillère à café d'ail en poudre
1/2 cuillère à café d'oignon en poudre
1 cuillère à soupe de beurre de noix de cajou

Mélanger tous les ingrédients avec un mélangeur à main jusqu'à consistance lisse. Versez le mélange dans une petite casserole et remuez à feu moyen jusqu'à ce qu'il commence à épaissir, puis laissez bouillonner pendant 30 secondes. Fouetter vigoureusement. Incorporer 2 T de lait de soja (ou d'eau). Arroser immédiatement les légumes ou d'autres aliments. (Si vous le laissez reposer trop longtemps, vous devrez le mélanger à nouveau.) Pour le fromage végétalien, presque sans gras, c'était un vrai gagnant. J'utiliserai cette recette à l'avenir pour préparer le Mac et le Cheeze bien-aimés de ma fille.

Donc, je suis d'accord qu'il est important d'essayer de ne pas être ennuyeux. Mais un écrivain d'un magazine culinaire n'est pas l'arbitre final de ce qui est intéressant dans un blog culinaire. Lorsque vous écrivez jour après jour ce que vous cuisinez ou mangez, il y a de fortes chances que vous ennuyiez quelqu'un un jour. Ce qui est important, c'est d'aimer ce sur quoi vous écrivez et de prendre plaisir à l'écrire. Les gens qui apprécient vos idées et vos recettes vous trouveront et resteront avec vous à travers les parties ennuyeuses.

C'est ce que M. Wells n'a pas compris : vous ne pouvez pas évaluer un blog sur la base d'une ligne, d'un paragraphe ou d'une entrée. Vous devez regarder dans son intégralité, l'ensemble des connaissances qu'il partage, la voix particulière de son écrivain et les réponses de ses lecteurs. Je viens de commencer ce blog le mois dernier, donc je trouve toujours ma voix. J'espère juste que je serai là aussi longtemps que certains des autres blogs que cet écrivain gastronomique a trouvé ennuyeux.

Et maintenant je dois me remettre à cuisiner. Je pense que je dois du bibimbab à mon mari !


Appelons ça un sandwich au fromage

Récemment, Pete Wells, un écrivain pour le magazine Food and Wine, a écrit un article qui décrivait la plupart des blogs culinaires comme des opportunités de « centaines de méandres inutiles de sandwichs au fromage ». #8221, il a extrait des citations hors contexte de plusieurs blogs et a fait grand bruit parmi les blogueurs culinaires. En guise de protestation, le Cheese Sandwich Day est né.

Eh bien, je ne mange jamais de fromage, et je mange rarement des sandwichs, donc je ne pense pas que ce que j'écris puisse à juste titre s'appeler un blog sur les sandwichs au fromage. En fait, je suis sûr que Wells, un gars qui a écrit un jour que « lard est la graisse la plus élégante que j'ai jamais rencontrée », considérerait mon blog comme quelque chose de bien pire qu'un blog de sandwich au fromage : une santé affreusement- conscient, nutritionnel poussant les levures, craignant les graisses, blog sandwich salade de tofu!

Je suppose que j'aurais dû faire un sandwich à la salade de tofu pour exprimer ma solidarité avec les autres blogueurs culinaires. Ils auraient probablement compris : je ne fais pas de fromage, et le tofu est vraiment du fromage de soja. Mais non. J'avais "un sens du but", ce dont Wells dit qu'un blog a besoin. Je voulais relever le défi et faire quelque chose de végétalien, quelque chose de ringard, et surtout, quelque chose de pas ennuyeux.

Je me suis donc lancé dans la tâche avec zèle. D'abord j'ai fait mon propre fromage. légumes, parce que tout le monde sait qu'un sandwich au fromage végétalien, complet et sans gluten doit avoir des légumes grillés !

En fin de compte, ma cuisine ressemblait au Pillsbury Doughboy avait explosé spontanément. Les casseroles étaient recouvertes de sauce collante au fromage, le mélangeur à main et le robot culinaire étaient recouverts de résidus d'amidon, les casseroles et les planches à découper et les bols de service prenaient tout l'espace sur le comptoir. Mon mari, AKA “le lave-vaisselle, n'était pas amusé. Il aurait préféré une salade de tofu. (En fait, il aurait préféré le bibimbab, qui utilise un nombre égal de casseroles et d'appareils pour un plus grand effet.)

Alors, cela en valait-il le coup? Quel goût avait-il ?

C'était pas mal. Actually, the “cheese” sauce was great (though I’m sure Mr. W. would quite literally rather eat lard). The vegetables, my standard recipe using rosemary, garlic, and balsamic vinegar, were good. The bread could have been better. In fact, my three components, sauce, bread, and vegetables, didn’t really mesh well together. I think my sense of purpose may have led me astray this time.

Here’s the rundown on what I did:

Millet-Sweet Potato Flatbread

I cooked one medium sweet potato and mashed it. Added about 3/4 cup of millet flour, 3 tbsp. corn starch, and 1/2 tsp. sel. Tried to knead it in the food processor, tried to roll it into a flat bread and put it in a skillet, but it fell apart. Put it back into the food processor with 1/4 to 1/2 cup water and 1/2 tsp. bicarbonate de soude. Spooned it into a hot skillet and cooked it on both sides until done. (Next time, I’ll add some cumin and serve this as an accompaniment to Indian foods. It wasn’t really large enough to use as a wrap.)

The Vegetables:

Eggplant, zucchini, red bell pepper, onion, portabella mushrooms grilled like this.

Mozzarella-Style Cheeze

1 tasse d'eau
1/4 cup nutritional yeast
2 Tablespoons cornstarch
2 cuillères à café de jus de citron
1/2 cuillère à café de sel
1/4 cuillère à café d'ail en poudre
1/2 cuillère à café d'oignon en poudre
1 tablespoon cashew butter

Blend all the ingredients with a hand blender until smooth. Pour the mixture into a small sauce pan, and stir over medium heat until it starts to thicken, then let it bubble for 30 seconds. Whisk vigorously. Whisk in 2 T soymilk (or water). Drizzle immediately over vegetables or other food. (If you let it sit too long, you’ll have to blend it again.) For vegan, almost fat-free cheeze, this was a real winner. I will be using this recipe in the future to make my daughter’s beloved Mac and Cheeze.

So… I agree that it’s important to try not to be boring. But a writer from a food magazine is not the final arbiter of what’s interesting in a food blog. When you write day after day about what you’re cooking or eating, chances are you’re going to bore someone sometime. What’s important is to love what you’re writing about, and enjoy writing it. People who appreciate your ideas and recipes will find you and stick with you through the boring parts.

That’s what Mr. Wells didn’t understand: you can’t evaluate a blog based on one line, one paragraph, or one entry. You have to look at its entirety–the body of knowledge it shares, the particular voice of its writer, and the responses of its readers. I just started this blog last month, so I’m still finding my voice. I just hope I’m around as long as some of the other blogs that fancy food writer found boring.

And now I must get back to cooking. I think I owe my husband some bibimbab!


Let’s Call it a Cheese Sandwich

Recently Pete Wells, a writer for Food and Wine magazine, wrote an article that described most food blogs as opportunities for “hundreds of pointless cheese-sandwich meanderings.” To illustrate what he considers a boring “cheese sandwich blog,” he pulled quotes out of context from several blogs and caused a big stir among food bloggers. As a protest, Cheese Sandwich Day was born.

Well, I never eat cheese, and I rarely eat sandwiches, so I don’t think what I write could properly be called a cheese sandwich blog. In fact, I’m sure that Wells, a guy who once wrote that “lard is the most elegant fat I’ve ever met,” would consider my blog something much worse than a cheese sandwich blog: a freakishly health-conscious, nutritional yeast-pushing, fat-fearing, tofu salad sandwich blog!

I guess I should have made a tofu salad sandwich to express my solidarity with other food bloggers. They probably would have understood: I don’t do cheese, and tofu is really soy cheese. Mais non. I had “a sense of purpose,” which Wells says a blog needs. I wanted to rise to the challenge and make something vegan, something cheesy, and most of all, something not boring.

So I threw myself into the task with zeal. First I made my own “cheese.” Then I made my own whole-grain/sweet potato flatbread (gluten-free, even, as though I don’t already operate under enough food restrictions.) And finally I grilled my vegetables, because everyone knows a vegan, whole-grain, gluten-free cheese sandwich must have grilled vegetables!

In the end, my kitchen looked like the Pillsbury Doughboy had spontaneously exploded. Pots were coated with sticky “cheese” sauce, hand blender and food processor were caked with starchy residue, pans and cutting boards and serving bowls took up every bit of counter space. My husband, AKA “the dishwasher,” was not amused. He would have preferred tofu salad. (Actually, he would have preferred bibimbab, which uses an equal number of pots and appliances to greater effect.)

So, was it worth it? How did it taste?

It wasn’t bad. Actually, the “cheese” sauce was great (though I’m sure Mr. W. would quite literally rather eat lard). The vegetables, my standard recipe using rosemary, garlic, and balsamic vinegar, were good. The bread could have been better. In fact, my three components, sauce, bread, and vegetables, didn’t really mesh well together. I think my sense of purpose may have led me astray this time.

Here’s the rundown on what I did:

Millet-Sweet Potato Flatbread

I cooked one medium sweet potato and mashed it. Added about 3/4 cup of millet flour, 3 tbsp. corn starch, and 1/2 tsp. sel. Tried to knead it in the food processor, tried to roll it into a flat bread and put it in a skillet, but it fell apart. Put it back into the food processor with 1/4 to 1/2 cup water and 1/2 tsp. bicarbonate de soude. Spooned it into a hot skillet and cooked it on both sides until done. (Next time, I’ll add some cumin and serve this as an accompaniment to Indian foods. It wasn’t really large enough to use as a wrap.)

The Vegetables:

Eggplant, zucchini, red bell pepper, onion, portabella mushrooms grilled like this.

Mozzarella-Style Cheeze

1 tasse d'eau
1/4 cup nutritional yeast
2 Tablespoons cornstarch
2 cuillères à café de jus de citron
1/2 cuillère à café de sel
1/4 cuillère à café d'ail en poudre
1/2 cuillère à café d'oignon en poudre
1 tablespoon cashew butter

Blend all the ingredients with a hand blender until smooth. Pour the mixture into a small sauce pan, and stir over medium heat until it starts to thicken, then let it bubble for 30 seconds. Whisk vigorously. Whisk in 2 T soymilk (or water). Drizzle immediately over vegetables or other food. (If you let it sit too long, you’ll have to blend it again.) For vegan, almost fat-free cheeze, this was a real winner. I will be using this recipe in the future to make my daughter’s beloved Mac and Cheeze.

So… I agree that it’s important to try not to be boring. But a writer from a food magazine is not the final arbiter of what’s interesting in a food blog. When you write day after day about what you’re cooking or eating, chances are you’re going to bore someone sometime. What’s important is to love what you’re writing about, and enjoy writing it. People who appreciate your ideas and recipes will find you and stick with you through the boring parts.

That’s what Mr. Wells didn’t understand: you can’t evaluate a blog based on one line, one paragraph, or one entry. You have to look at its entirety–the body of knowledge it shares, the particular voice of its writer, and the responses of its readers. I just started this blog last month, so I’m still finding my voice. I just hope I’m around as long as some of the other blogs that fancy food writer found boring.

And now I must get back to cooking. I think I owe my husband some bibimbab!


Let’s Call it a Cheese Sandwich

Recently Pete Wells, a writer for Food and Wine magazine, wrote an article that described most food blogs as opportunities for “hundreds of pointless cheese-sandwich meanderings.” To illustrate what he considers a boring “cheese sandwich blog,” he pulled quotes out of context from several blogs and caused a big stir among food bloggers. As a protest, Cheese Sandwich Day was born.

Well, I never eat cheese, and I rarely eat sandwiches, so I don’t think what I write could properly be called a cheese sandwich blog. In fact, I’m sure that Wells, a guy who once wrote that “lard is the most elegant fat I’ve ever met,” would consider my blog something much worse than a cheese sandwich blog: a freakishly health-conscious, nutritional yeast-pushing, fat-fearing, tofu salad sandwich blog!

I guess I should have made a tofu salad sandwich to express my solidarity with other food bloggers. They probably would have understood: I don’t do cheese, and tofu is really soy cheese. Mais non. I had “a sense of purpose,” which Wells says a blog needs. I wanted to rise to the challenge and make something vegan, something cheesy, and most of all, something not boring.

So I threw myself into the task with zeal. First I made my own “cheese.” Then I made my own whole-grain/sweet potato flatbread (gluten-free, even, as though I don’t already operate under enough food restrictions.) And finally I grilled my vegetables, because everyone knows a vegan, whole-grain, gluten-free cheese sandwich must have grilled vegetables!

In the end, my kitchen looked like the Pillsbury Doughboy had spontaneously exploded. Pots were coated with sticky “cheese” sauce, hand blender and food processor were caked with starchy residue, pans and cutting boards and serving bowls took up every bit of counter space. My husband, AKA “the dishwasher,” was not amused. He would have preferred tofu salad. (Actually, he would have preferred bibimbab, which uses an equal number of pots and appliances to greater effect.)

So, was it worth it? How did it taste?

It wasn’t bad. Actually, the “cheese” sauce was great (though I’m sure Mr. W. would quite literally rather eat lard). The vegetables, my standard recipe using rosemary, garlic, and balsamic vinegar, were good. The bread could have been better. In fact, my three components, sauce, bread, and vegetables, didn’t really mesh well together. I think my sense of purpose may have led me astray this time.

Here’s the rundown on what I did:

Millet-Sweet Potato Flatbread

I cooked one medium sweet potato and mashed it. Added about 3/4 cup of millet flour, 3 tbsp. corn starch, and 1/2 tsp. sel. Tried to knead it in the food processor, tried to roll it into a flat bread and put it in a skillet, but it fell apart. Put it back into the food processor with 1/4 to 1/2 cup water and 1/2 tsp. bicarbonate de soude. Spooned it into a hot skillet and cooked it on both sides until done. (Next time, I’ll add some cumin and serve this as an accompaniment to Indian foods. It wasn’t really large enough to use as a wrap.)

The Vegetables:

Eggplant, zucchini, red bell pepper, onion, portabella mushrooms grilled like this.

Mozzarella-Style Cheeze

1 tasse d'eau
1/4 cup nutritional yeast
2 Tablespoons cornstarch
2 cuillères à café de jus de citron
1/2 cuillère à café de sel
1/4 cuillère à café d'ail en poudre
1/2 cuillère à café d'oignon en poudre
1 tablespoon cashew butter

Blend all the ingredients with a hand blender until smooth. Pour the mixture into a small sauce pan, and stir over medium heat until it starts to thicken, then let it bubble for 30 seconds. Whisk vigorously. Whisk in 2 T soymilk (or water). Drizzle immediately over vegetables or other food. (If you let it sit too long, you’ll have to blend it again.) For vegan, almost fat-free cheeze, this was a real winner. I will be using this recipe in the future to make my daughter’s beloved Mac and Cheeze.

So… I agree that it’s important to try not to be boring. But a writer from a food magazine is not the final arbiter of what’s interesting in a food blog. When you write day after day about what you’re cooking or eating, chances are you’re going to bore someone sometime. What’s important is to love what you’re writing about, and enjoy writing it. People who appreciate your ideas and recipes will find you and stick with you through the boring parts.

That’s what Mr. Wells didn’t understand: you can’t evaluate a blog based on one line, one paragraph, or one entry. You have to look at its entirety–the body of knowledge it shares, the particular voice of its writer, and the responses of its readers. I just started this blog last month, so I’m still finding my voice. I just hope I’m around as long as some of the other blogs that fancy food writer found boring.

And now I must get back to cooking. I think I owe my husband some bibimbab!


Let’s Call it a Cheese Sandwich

Recently Pete Wells, a writer for Food and Wine magazine, wrote an article that described most food blogs as opportunities for “hundreds of pointless cheese-sandwich meanderings.” To illustrate what he considers a boring “cheese sandwich blog,” he pulled quotes out of context from several blogs and caused a big stir among food bloggers. As a protest, Cheese Sandwich Day was born.

Well, I never eat cheese, and I rarely eat sandwiches, so I don’t think what I write could properly be called a cheese sandwich blog. In fact, I’m sure that Wells, a guy who once wrote that “lard is the most elegant fat I’ve ever met,” would consider my blog something much worse than a cheese sandwich blog: a freakishly health-conscious, nutritional yeast-pushing, fat-fearing, tofu salad sandwich blog!

I guess I should have made a tofu salad sandwich to express my solidarity with other food bloggers. They probably would have understood: I don’t do cheese, and tofu is really soy cheese. Mais non. I had “a sense of purpose,” which Wells says a blog needs. I wanted to rise to the challenge and make something vegan, something cheesy, and most of all, something not boring.

So I threw myself into the task with zeal. First I made my own “cheese.” Then I made my own whole-grain/sweet potato flatbread (gluten-free, even, as though I don’t already operate under enough food restrictions.) And finally I grilled my vegetables, because everyone knows a vegan, whole-grain, gluten-free cheese sandwich must have grilled vegetables!

In the end, my kitchen looked like the Pillsbury Doughboy had spontaneously exploded. Pots were coated with sticky “cheese” sauce, hand blender and food processor were caked with starchy residue, pans and cutting boards and serving bowls took up every bit of counter space. My husband, AKA “the dishwasher,” was not amused. He would have preferred tofu salad. (Actually, he would have preferred bibimbab, which uses an equal number of pots and appliances to greater effect.)

So, was it worth it? How did it taste?

It wasn’t bad. Actually, the “cheese” sauce was great (though I’m sure Mr. W. would quite literally rather eat lard). The vegetables, my standard recipe using rosemary, garlic, and balsamic vinegar, were good. The bread could have been better. In fact, my three components, sauce, bread, and vegetables, didn’t really mesh well together. I think my sense of purpose may have led me astray this time.

Here’s the rundown on what I did:

Millet-Sweet Potato Flatbread

I cooked one medium sweet potato and mashed it. Added about 3/4 cup of millet flour, 3 tbsp. corn starch, and 1/2 tsp. sel. Tried to knead it in the food processor, tried to roll it into a flat bread and put it in a skillet, but it fell apart. Put it back into the food processor with 1/4 to 1/2 cup water and 1/2 tsp. bicarbonate de soude. Spooned it into a hot skillet and cooked it on both sides until done. (Next time, I’ll add some cumin and serve this as an accompaniment to Indian foods. It wasn’t really large enough to use as a wrap.)

The Vegetables:

Eggplant, zucchini, red bell pepper, onion, portabella mushrooms grilled like this.

Mozzarella-Style Cheeze

1 tasse d'eau
1/4 cup nutritional yeast
2 Tablespoons cornstarch
2 cuillères à café de jus de citron
1/2 cuillère à café de sel
1/4 cuillère à café d'ail en poudre
1/2 cuillère à café d'oignon en poudre
1 tablespoon cashew butter

Blend all the ingredients with a hand blender until smooth. Pour the mixture into a small sauce pan, and stir over medium heat until it starts to thicken, then let it bubble for 30 seconds. Whisk vigorously. Whisk in 2 T soymilk (or water). Drizzle immediately over vegetables or other food. (If you let it sit too long, you’ll have to blend it again.) For vegan, almost fat-free cheeze, this was a real winner. I will be using this recipe in the future to make my daughter’s beloved Mac and Cheeze.

So… I agree that it’s important to try not to be boring. But a writer from a food magazine is not the final arbiter of what’s interesting in a food blog. When you write day after day about what you’re cooking or eating, chances are you’re going to bore someone sometime. What’s important is to love what you’re writing about, and enjoy writing it. People who appreciate your ideas and recipes will find you and stick with you through the boring parts.

That’s what Mr. Wells didn’t understand: you can’t evaluate a blog based on one line, one paragraph, or one entry. You have to look at its entirety–the body of knowledge it shares, the particular voice of its writer, and the responses of its readers. I just started this blog last month, so I’m still finding my voice. I just hope I’m around as long as some of the other blogs that fancy food writer found boring.

And now I must get back to cooking. I think I owe my husband some bibimbab!


Let’s Call it a Cheese Sandwich

Recently Pete Wells, a writer for Food and Wine magazine, wrote an article that described most food blogs as opportunities for “hundreds of pointless cheese-sandwich meanderings.” To illustrate what he considers a boring “cheese sandwich blog,” he pulled quotes out of context from several blogs and caused a big stir among food bloggers. As a protest, Cheese Sandwich Day was born.

Well, I never eat cheese, and I rarely eat sandwiches, so I don’t think what I write could properly be called a cheese sandwich blog. In fact, I’m sure that Wells, a guy who once wrote that “lard is the most elegant fat I’ve ever met,” would consider my blog something much worse than a cheese sandwich blog: a freakishly health-conscious, nutritional yeast-pushing, fat-fearing, tofu salad sandwich blog!

I guess I should have made a tofu salad sandwich to express my solidarity with other food bloggers. They probably would have understood: I don’t do cheese, and tofu is really soy cheese. Mais non. I had “a sense of purpose,” which Wells says a blog needs. I wanted to rise to the challenge and make something vegan, something cheesy, and most of all, something not boring.

So I threw myself into the task with zeal. First I made my own “cheese.” Then I made my own whole-grain/sweet potato flatbread (gluten-free, even, as though I don’t already operate under enough food restrictions.) And finally I grilled my vegetables, because everyone knows a vegan, whole-grain, gluten-free cheese sandwich must have grilled vegetables!

In the end, my kitchen looked like the Pillsbury Doughboy had spontaneously exploded. Pots were coated with sticky “cheese” sauce, hand blender and food processor were caked with starchy residue, pans and cutting boards and serving bowls took up every bit of counter space. My husband, AKA “the dishwasher,” was not amused. He would have preferred tofu salad. (Actually, he would have preferred bibimbab, which uses an equal number of pots and appliances to greater effect.)

So, was it worth it? How did it taste?

It wasn’t bad. Actually, the “cheese” sauce was great (though I’m sure Mr. W. would quite literally rather eat lard). The vegetables, my standard recipe using rosemary, garlic, and balsamic vinegar, were good. The bread could have been better. In fact, my three components, sauce, bread, and vegetables, didn’t really mesh well together. I think my sense of purpose may have led me astray this time.

Here’s the rundown on what I did:

Millet-Sweet Potato Flatbread

I cooked one medium sweet potato and mashed it. Added about 3/4 cup of millet flour, 3 tbsp. corn starch, and 1/2 tsp. sel. Tried to knead it in the food processor, tried to roll it into a flat bread and put it in a skillet, but it fell apart. Put it back into the food processor with 1/4 to 1/2 cup water and 1/2 tsp. bicarbonate de soude. Spooned it into a hot skillet and cooked it on both sides until done. (Next time, I’ll add some cumin and serve this as an accompaniment to Indian foods. It wasn’t really large enough to use as a wrap.)

The Vegetables:

Eggplant, zucchini, red bell pepper, onion, portabella mushrooms grilled like this.

Mozzarella-Style Cheeze

1 tasse d'eau
1/4 cup nutritional yeast
2 Tablespoons cornstarch
2 cuillères à café de jus de citron
1/2 cuillère à café de sel
1/4 cuillère à café d'ail en poudre
1/2 cuillère à café d'oignon en poudre
1 tablespoon cashew butter

Blend all the ingredients with a hand blender until smooth. Pour the mixture into a small sauce pan, and stir over medium heat until it starts to thicken, then let it bubble for 30 seconds. Whisk vigorously. Whisk in 2 T soymilk (or water). Drizzle immediately over vegetables or other food. (If you let it sit too long, you’ll have to blend it again.) For vegan, almost fat-free cheeze, this was a real winner. I will be using this recipe in the future to make my daughter’s beloved Mac and Cheeze.

So… I agree that it’s important to try not to be boring. But a writer from a food magazine is not the final arbiter of what’s interesting in a food blog. When you write day after day about what you’re cooking or eating, chances are you’re going to bore someone sometime. What’s important is to love what you’re writing about, and enjoy writing it. People who appreciate your ideas and recipes will find you and stick with you through the boring parts.

That’s what Mr. Wells didn’t understand: you can’t evaluate a blog based on one line, one paragraph, or one entry. You have to look at its entirety–the body of knowledge it shares, the particular voice of its writer, and the responses of its readers. I just started this blog last month, so I’m still finding my voice. I just hope I’m around as long as some of the other blogs that fancy food writer found boring.

And now I must get back to cooking. I think I owe my husband some bibimbab!


Voir la vidéo: Maggies Movies Second Shot: Story Subtitles