Nouvelles recettes

Toca Madera de Los Angeles sert une savoureuse cuisine mexicaine

Toca Madera de Los Angeles sert une savoureuse cuisine mexicaine


Des options végétaliennes et sans gluten complètent les délicieux plats biologiques

C'est bruyant et bondé dans le bar principal de Toca Madera à Los Angeles, alors nous nous sommes dirigés vers le patio arrière. Un bel arbre éclairé avec des lumières scintillantes centre le petit espace orné de murs de crânes d'un côté et de plantes suspendues dans des boîtes en métal sur le mur opposé.

Ce restaurant, connu pour ses assiettes à partager, s'adapte à toute restriction alimentaire dans la foule, y compris végétalienne et sans gluten. Les points forts de l'apéritif incluent le guacamole aux graines de grenade, les pepitas au citron vert et les jalapenos servis avec des chips de plantain croustillantes faites maison et les taquitos préparés avec un choix de picadillo végétalien, de poulet ou de poitrine et garnis de chou jalapeno, queso fresco, salsa de tomatillo à l'avocat et marinés oignons.

Pour nos entrées, nous avons choisi les tacos de bar chilien aux piments pasilla, tomate, radis et vinaigrette à l'avocat ; l'American Waygu avec coriandre, oignons, sel habanero et salsa Diablo; légumes tajins grillés et maïs de rue. Tous étaient un peu épicés et délicieux.

Les cocktails à Toca Madera sont uniques et valent le détour juste pour se livrer à quelques-unes des libations spectaculaires du bar. Le Dia de Los Muertos comprend des tocas patron reposado, de la banane du Brésil, de la goyave canela et du citron et est éclairé à côté de la table. Nous avons également essayé La Bonita avec Avion Silver, fraise basilic lime et une jante de sel d'aulne. Les deux étaient doux (et beaux – parfaits pour Instagram).

Les desserts sont savoureux et comprennent quelque chose pour toutes les envies. La tarte au chocolat est décadente avec de la confiture de framboises et du cacao tiré et le tres leches aux fraises est savoureux avec un gâteau imbibé de tres leches à la vanille et recouvert de fraises et de crème fouettée.

Dans une ville regorgeant de délicieux tacos, nous retournerons à Toca Madera pour un repas convivial. Mais il y a de délicieux tacos dans chaque état.


Toca Madère

Lorsque Tosh Berman, co-fondateur du groupe hôtelier EveryDay Life, est revenu à Los Angeles après avoir vécu au Mexique pendant près de six ans, il a découvert un vide important sur le marché alimentaire mexicain. Pour le remplir, et rééduquer le public sur la cuisine, il a fondé le restaurant LA Toca Madera, qui se traduit par « toucher du bois » en espagnol. "La vraie cuisine mexicaine est incroyablement saine, simple et fraîche", déclare Berman. « Aux États-Unis, il y a eu une idée fausse de l'essence de la nourriture mexicaine. Je voulais réinventer ce concept ici.

Berman a contacté Davis Krumins de Costa Mesa, en Californie, Davis Ink pour créer un espace personnalisé pour son idée originale. « Tosh nous a approchés pour essentiellement réinventer la définition de l'expérience culinaire mexicaine et voulait un environnement complémentaire qui reflète ce concept haut de gamme », explique Krumins.

L'emplacement du restaurant était un élément clé en termes de trafic, d'accessibilité et de placement dans la communauté. «Nous voulions un espace que nous pourrions transformer en quelque chose d'intéressant, haut de gamme et créatif qui soit excitant non seulement pour votre client moyen, mais aussi pour le quartier», explique Berman.

Berman a imaginé un espace moderne et organique avec une palette de couleurs de brun et de jaune et d'or inspirés des flammes. Des éléments bruts et terreux, tels que des planches de plafond récupérées sur mesure, des carreaux de bois décoratifs et des accessoires en bois de noyer, ont été choisis pour mettre en valeur l'esthétique. «Nous avions un mélange de matériaux contrastés, notamment du métal vieilli, des carreaux de béton, de la pierre de quartz, de la corde, des tissus d'ameublement luxueux et du cuir repoussé», explique Krumins. « Le résultat final est une expérience de salon intime. »

L'équipe a profité de l'empreinte existante du bar de l'espace et l'a ouvert autant que possible pour créer un restaurant et un salon de 4 500 pieds carrés et 120 places avec un toit rétractable, un patio intérieur et un environnement de restauration en plein air. Bien que la disposition d'origine comprenait deux pièces, le mur central a été arraché pour créer un espace interactif - un côté une expérience de salon et l'autre pour manger.

Une barre de quartz en cristal linéaire de 100 pieds carrés sert de pièce maîtresse. "L'énergie était incroyablement importante, nous avons donc opté pour une barre de quartz en cristal de pierre solide pour évoquer consciemment et inconsciemment une énergie édifiante", explique Berman.

Des matériaux similaires ont été utilisés partout pour unifier l'environnement global. Des tabourets de bar avec des sièges capitonnés Roosevelt cousus en violet clair se reflètent dans les cabines de salon capitonnées violettes. «Nous voulions maintenir la continuité tout au long de la conception», explique Berman.

Les luminaires arabesques équipés d'ampoules Edison émettent une lueur ambrée et créent une atmosphère de mauvaise humeur, tandis qu'une grille de sculptures de crânes encastrées dans des boîtes en acier et en bois à éclairage individuel a été inspirée par la fête mexicaine Día de los Muertos et installée le long du mur arrière de la salle à manger.

Le jardin extérieur se connecte à la salle à manger via un tunnel sculptural en bois à bords vivants et comporte des lucarnes rétractables et des éléments végétaux verts, tels que des succulentes drapées accrochées dans des jardinières configurées Mondrian, pour enfermer l'espace. «Nous avons profité d'un espace de haut plafond préexistant et l'avons transformé en une expérience de patio intérieur intime», explique Krumins.

"Nous ne voulions pas emboîter le pas à un autre restaurant mexicain avec un décor traditionnel", ajoute Berman. « Vous devez garder la tête sur un pivot et être capable de vous déplacer rapidement dans une autre direction pour vous assurer de ne pas sacrifier le design et de rester fidèle au thème et à l'intégrité du produit. »


Toca Madère

Lorsque Tosh Berman, co-fondateur du groupe hôtelier EveryDay Life, est revenu à Los Angeles après avoir vécu au Mexique pendant près de six ans, il a découvert un vide important sur le marché alimentaire mexicain. Pour le remplir et rééduquer le public sur la cuisine, il a fondé le restaurant LA Toca Madera, qui se traduit par « toucher du bois » en espagnol. "La vraie cuisine mexicaine est incroyablement saine, simple et fraîche", déclare Berman. « Aux États-Unis, il y a eu une idée fausse de l'essence de la nourriture mexicaine. Je voulais réinventer ce concept ici.

Berman a contacté Davis Krumins de Costa Mesa, en Californie, Davis Ink pour créer un espace personnalisé pour son idée originale. « Tosh nous a approchés pour essentiellement réinventer la définition de l'expérience culinaire mexicaine et voulait un environnement complémentaire qui reflète ce concept haut de gamme », explique Krumins.

L'emplacement du restaurant était un élément clé en termes de trafic, d'accessibilité et de placement dans la communauté. «Nous voulions un espace que nous pourrions transformer en quelque chose d'intéressant, haut de gamme et créatif qui soit excitant non seulement pour votre client moyen, mais aussi pour le quartier», explique Berman.

Berman a imaginé un espace moderne et organique avec une palette de couleurs de brun et de jaune et d'or inspirés des flammes. Des éléments bruts et terreux, tels que des planches de plafond récupérées sur mesure, des carreaux de bois décoratifs et des accessoires en bois de noyer, ont été choisis pour mettre en valeur l'esthétique. «Nous avions un mélange de matériaux contrastés, notamment du métal vieilli, des carreaux de béton, de la pierre de quartz, de la corde, des tissus d'ameublement luxueux et du cuir repoussé», explique Krumins. « Le résultat final est une expérience de salon intime. »

L'équipe a profité de l'empreinte existante du bar de l'espace et l'a ouvert autant que possible pour créer un restaurant et un salon de 4 500 pieds carrés et 120 places avec un toit rétractable, un patio intérieur et un environnement de restauration en plein air. Bien que la disposition d'origine comprenait deux pièces, le mur central a été arraché pour créer un espace interactif - un côté une expérience de salon et l'autre pour manger.

Une barre de quartz en cristal linéaire de 100 pieds carrés sert de pièce maîtresse. "L'énergie était incroyablement importante, nous avons donc opté pour une barre de quartz en cristal de pierre solide pour évoquer consciemment et inconsciemment une énergie édifiante", explique Berman.

Des matériaux similaires ont été utilisés partout pour unifier l'environnement global. Des tabourets de bar avec des sièges capitonnés Roosevelt cousus en violet clair se reflètent dans les cabines de salon capitonnées violettes. «Nous voulions maintenir la continuité tout au long de la conception», explique Berman.

Les luminaires arabesques équipés d'ampoules Edison émettent une lueur ambrée et créent une atmosphère de mauvaise humeur, tandis qu'une grille de sculptures de crânes encastrées dans des boîtes en acier et en bois à éclairage individuel a été inspirée par la fête mexicaine Día de los Muertos et installée le long du mur arrière de la salle à manger.

Le jardin extérieur se connecte à la salle à manger via un tunnel sculptural en bois à bords vivants et comporte des lucarnes rétractables et des éléments de plantes vertes, tels que des succulentes drapées suspendues dans des jardinières configurées Mondrian, pour enfermer l'espace. «Nous avons profité d'un espace de haut plafond préexistant et l'avons transformé en une expérience de patio intérieur intime», explique Krumins.

"Nous ne voulions pas emboîter le pas à un autre restaurant mexicain avec un décor traditionnel", ajoute Berman. « Vous devez garder la tête sur un pivot et être capable de vous déplacer rapidement dans une autre direction pour vous assurer de ne pas sacrifier le design et de rester fidèle au thème et à l'intégrité du produit. »


Toca Madère

Lorsque Tosh Berman, co-fondateur du groupe hôtelier EveryDay Life, est revenu à Los Angeles après avoir vécu au Mexique pendant près de six ans, il a découvert un vide important sur le marché alimentaire mexicain. Pour le remplir et rééduquer le public sur la cuisine, il a fondé le restaurant LA Toca Madera, qui se traduit par « toucher du bois » en espagnol. "La vraie cuisine mexicaine est incroyablement saine, simple et fraîche", déclare Berman. « Aux États-Unis, il y a eu une idée fausse de l'essence de la nourriture mexicaine. Je voulais réinventer ce concept ici.

Berman a contacté Davis Krumins de Costa Mesa, en Californie, Davis Ink pour créer un espace personnalisé pour son idée originale. « Tosh nous a approchés pour essentiellement réinventer la définition de l'expérience culinaire mexicaine et voulait un environnement complémentaire qui reflète ce concept haut de gamme », explique Krumins.

L'emplacement du restaurant était un élément clé en termes de trafic, d'accessibilité et de placement dans la communauté. «Nous voulions un espace que nous pourrions transformer en quelque chose d'intéressant, haut de gamme et créatif qui soit excitant non seulement pour votre client moyen, mais aussi pour le quartier», explique Berman.

Berman a imaginé un espace moderne et organique avec une palette de couleurs de brun et de jaune et d'or inspirés des flammes. Des éléments bruts et terreux, tels que des planches de plafond récupérées sur mesure, des carreaux de bois décoratifs et des accessoires en bois de noyer, ont été choisis pour mettre en valeur l'esthétique. «Nous avions un mélange de matériaux contrastés, notamment du métal vieilli, des carreaux de béton, de la pierre de quartz, de la corde, des tissus d'ameublement luxueux et du cuir repoussé», explique Krumins. « Le résultat final est une expérience de salon intime. »

L'équipe a profité de l'empreinte existante du bar de l'espace et l'a ouvert autant que possible pour créer un restaurant et un salon de 4 500 pieds carrés et 120 places avec un toit rétractable, un patio intérieur et un environnement de restauration en plein air. Bien que la disposition d'origine comprenait deux pièces, le mur central a été arraché pour créer un espace interactif - un côté une expérience de salon et l'autre pour manger.

Une barre de quartz en cristal linéaire de 100 pieds carrés sert de pièce maîtresse. "L'énergie était incroyablement importante, nous avons donc opté pour une barre de quartz en cristal de pierre solide pour évoquer consciemment et inconsciemment une énergie édifiante", explique Berman.

Des matériaux similaires ont été utilisés partout pour unifier l'environnement global. Des tabourets de bar avec des sièges capitonnés Roosevelt cousus en violet clair se reflètent dans les cabines de salon capitonnées violettes. «Nous voulions maintenir la continuité tout au long de la conception», explique Berman.

Les luminaires arabesques équipés d'ampoules Edison émettent une lueur ambrée et créent une atmosphère de mauvaise humeur, tandis qu'une grille de sculptures de crânes encastrées dans des boîtes en acier et en bois à éclairage individuel a été inspirée par la fête mexicaine Día de los Muertos et installée le long du mur arrière de la salle à manger.

Le jardin extérieur se connecte à la salle à manger via un tunnel sculptural en bois à bords vivants et comporte des lucarnes rétractables et des éléments végétaux verts, tels que des succulentes drapées accrochées dans des jardinières configurées Mondrian, pour enfermer l'espace. «Nous avons profité d'un espace de plafond haut préexistant et l'avons transformé en une expérience de patio intérieur intime», explique Krumins.

"Nous ne voulions pas emboîter le pas à un autre restaurant mexicain avec un décor traditionnel", ajoute Berman. « Vous devez garder la tête sur un pivot et être capable de vous déplacer rapidement dans une autre direction pour vous assurer de ne pas sacrifier le design et de rester fidèle au thème et à l'intégrité du produit. »


Toca Madère

Lorsque Tosh Berman, co-fondateur du groupe hôtelier EveryDay Life, est revenu à Los Angeles après avoir vécu au Mexique pendant près de six ans, il a découvert un vide important sur le marché alimentaire mexicain. Pour le remplir, et rééduquer le public sur la cuisine, il a fondé le restaurant LA Toca Madera, qui se traduit par « toucher du bois » en espagnol. "La vraie cuisine mexicaine est incroyablement saine, simple et fraîche", déclare Berman. « Aux États-Unis, il y a eu une idée fausse de l'essence de la nourriture mexicaine. Je voulais réinventer ce concept ici.

Berman a contacté Davis Krumins de Costa Mesa, en Californie, Davis Ink pour créer un espace personnalisé pour son idée originale. « Tosh nous a approchés pour essentiellement réinventer la définition de l'expérience culinaire mexicaine et voulait un environnement complémentaire qui reflète ce concept haut de gamme », explique Krumins.

L'emplacement du restaurant était un élément clé en termes de trafic, d'accessibilité et de placement dans la communauté. «Nous voulions un espace que nous pourrions transformer en quelque chose d'intéressant, haut de gamme et créatif qui soit excitant non seulement pour votre client moyen, mais aussi pour le quartier», explique Berman.

Berman a imaginé un espace moderne et organique avec une palette de couleurs de brun et de jaune et d'or inspirés des flammes. Des éléments bruts et terreux, tels que des planches de plafond récupérées sur mesure, des carreaux de bois décoratifs et des accessoires en bois de noyer, ont été choisis pour mettre en valeur l'esthétique. «Nous avions un mélange de matériaux contrastés, notamment du métal vieilli, des carreaux de béton, de la pierre de quartz, de la corde, des tissus d'ameublement luxueux et du cuir repoussé», explique Krumins. « Le résultat final est une expérience de salon intime. »

L'équipe a profité de l'empreinte existante du bar de l'espace et l'a ouvert autant que possible pour créer un restaurant et un salon de 4 500 pieds carrés et 120 places avec un toit rétractable, un patio intérieur et un environnement de restauration en plein air. Bien que la disposition d'origine comprenait deux pièces, le mur central a été arraché pour créer un espace interactif - un côté une expérience de salon et l'autre pour manger.

Une barre de quartz en cristal linéaire de 100 pieds carrés sert de pièce maîtresse. "L'énergie était incroyablement importante, nous avons donc opté pour une barre de quartz en cristal de pierre solide pour évoquer consciemment et inconsciemment une énergie édifiante", explique Berman.

Des matériaux similaires ont été utilisés partout pour unifier l'environnement global. Des tabourets de bar avec des sièges capitonnés Roosevelt cousus en violet clair se reflètent dans les cabines de salon capitonnées violettes. «Nous voulions maintenir la continuité tout au long de la conception», explique Berman.

Les luminaires arabesques équipés d'ampoules Edison émettent une lueur ambrée et créent une atmosphère de mauvaise humeur, tandis qu'une grille de sculptures de crânes encastrées dans des boîtes en acier et en bois à éclairage individuel a été inspirée par la fête mexicaine Día de los Muertos et installée le long du mur arrière de la salle à manger.

Le jardin extérieur se connecte à la salle à manger via un tunnel sculptural en bois à bords vivants et comporte des lucarnes rétractables et des éléments végétaux verts, tels que des succulentes drapées accrochées dans des jardinières configurées Mondrian, pour enfermer l'espace. «Nous avons profité d'un espace de plafond haut préexistant et l'avons transformé en une expérience de patio intérieur intime», explique Krumins.

"Nous ne voulions pas emboîter le pas à un autre restaurant mexicain avec un décor traditionnel", ajoute Berman. « Vous devez garder la tête sur un pivot et être capable de vous déplacer rapidement dans une autre direction pour vous assurer de ne pas sacrifier le design et de rester fidèle au thème et à l'intégrité du produit. »


Toca Madère

Lorsque Tosh Berman, co-fondateur du groupe hôtelier EveryDay Life, est revenu à Los Angeles après avoir vécu au Mexique pendant près de six ans, il a découvert un vide important sur le marché alimentaire mexicain. Pour le remplir, et rééduquer le public sur la cuisine, il a fondé le restaurant LA Toca Madera, qui se traduit par « toucher du bois » en espagnol. "La vraie cuisine mexicaine est incroyablement saine, simple et fraîche", déclare Berman. « Aux États-Unis, il y a eu une idée fausse de l'essence de la nourriture mexicaine. Je voulais réinventer ce concept ici.

Berman a contacté Davis Krumins de Costa Mesa, en Californie, Davis Ink pour créer un espace personnalisé pour son idée originale. « Tosh nous a approchés pour essentiellement réinventer la définition de l'expérience culinaire mexicaine et voulait un environnement complémentaire qui reflète ce concept haut de gamme », explique Krumins.

L'emplacement du restaurant était un élément clé en termes de trafic, d'accessibilité et de placement dans la communauté. «Nous voulions un espace que nous pourrions transformer en quelque chose d'intéressant, haut de gamme et créatif qui soit excitant non seulement pour votre client moyen, mais aussi pour le quartier», explique Berman.

Berman a imaginé un espace moderne et organique avec une palette de couleurs de brun et de jaune et d'or inspirés des flammes. Des éléments bruts et terreux, tels que des planches de plafond récupérées sur mesure, des carreaux de bois décoratifs et des accessoires en bois de noyer, ont été choisis pour mettre en valeur l'esthétique. «Nous avions un mélange de matériaux contrastés, notamment du métal vieilli, des carreaux de béton, de la pierre de quartz, de la corde, des tissus d'ameublement luxueux et du cuir repoussé», explique Krumins. « Le résultat final est une expérience de salon intime. »

L'équipe a profité de l'empreinte existante du bar de l'espace et l'a ouvert autant que possible pour créer un restaurant et un salon de 4 500 pieds carrés et 120 places avec un toit rétractable, un patio intérieur et un environnement de restauration en plein air. Bien que la disposition d'origine comprenait deux pièces, le mur central a été arraché pour créer un espace interactif - un côté une expérience de salon et l'autre pour manger.

Une barre de quartz en cristal linéaire de 100 pieds carrés sert de pièce maîtresse. "L'énergie était incroyablement importante, nous avons donc opté pour une barre de quartz en cristal de pierre solide pour évoquer consciemment et inconsciemment une énergie édifiante", explique Berman.

Des matériaux similaires ont été utilisés partout pour unifier l'environnement global. Des tabourets de bar avec des sièges capitonnés Roosevelt cousus en violet clair se reflètent dans les cabines de salon capitonnées violettes. «Nous voulions maintenir la continuité tout au long de la conception», explique Berman.

Les luminaires arabesques équipés d'ampoules Edison émettent une lueur ambrée et créent une atmosphère de mauvaise humeur, tandis qu'une grille de sculptures de crânes encastrées dans des boîtes en acier et en bois à éclairage individuel a été inspirée par la fête mexicaine Día de los Muertos et installée le long du mur arrière de la salle à manger.

Le jardin extérieur se connecte à la salle à manger via un tunnel sculptural en bois à bords vivants et comporte des lucarnes rétractables et des éléments de plantes vertes, tels que des succulentes drapées suspendues dans des jardinières configurées Mondrian, pour enfermer l'espace. «Nous avons profité d'un espace de haut plafond préexistant et l'avons transformé en une expérience de patio intérieur intime», explique Krumins.

"Nous ne voulions pas emboîter le pas à un autre restaurant mexicain avec un décor traditionnel", ajoute Berman. « Vous devez garder la tête sur un pivot et être capable de vous déplacer rapidement dans une autre direction pour vous assurer de ne pas sacrifier le design et de rester fidèle au thème et à l'intégrité du produit. »


Toca Madère

Lorsque Tosh Berman, co-fondateur du groupe hôtelier EveryDay Life, est revenu à Los Angeles après avoir vécu au Mexique pendant près de six ans, il a découvert un vide important sur le marché alimentaire mexicain. Pour le remplir, et rééduquer le public sur la cuisine, il a fondé le restaurant LA Toca Madera, qui se traduit par « toucher du bois » en espagnol. "La vraie cuisine mexicaine est incroyablement saine, simple et fraîche", déclare Berman. « Aux États-Unis, il y a eu une idée fausse de l'essence de la nourriture mexicaine. Je voulais réinventer ce concept ici.

Berman a contacté Davis Krumins de Costa Mesa, en Californie, Davis Ink pour créer un espace personnalisé pour son idée originale. « Tosh nous a approchés pour essentiellement réinventer la définition de l'expérience culinaire mexicaine et voulait un environnement complémentaire qui reflète ce concept haut de gamme », explique Krumins.

L'emplacement du restaurant était un élément clé en termes de trafic, d'accessibilité et de placement dans la communauté. «Nous voulions un espace que nous pourrions transformer en quelque chose d'intéressant, haut de gamme et créatif qui soit excitant non seulement pour votre client moyen, mais aussi pour le quartier», explique Berman.

Berman a imaginé un espace moderne et organique avec une palette de couleurs de brun et de jaune et d'or inspirés des flammes. Des éléments bruts et terreux, tels que des planches de plafond récupérées sur mesure, des carreaux de bois décoratifs et des accessoires en bois de noyer, ont été choisis pour mettre en valeur l'esthétique. «Nous avions un mélange de matériaux contrastés, notamment du métal vieilli, des carreaux de béton, de la pierre de quartz, de la corde, des tissus d'ameublement luxueux et du cuir repoussé», explique Krumins. « Le résultat final est une expérience de salon intime. »

L'équipe a profité de l'empreinte existante du bar de l'espace et l'a ouvert autant que possible pour créer un restaurant et un salon de 4 500 pieds carrés et 120 places avec un toit rétractable, un patio intérieur et un environnement de restauration en plein air. Bien que la disposition d'origine comprenait deux pièces, le mur central a été arraché pour créer un espace interactif - un côté une expérience de salon et l'autre pour manger.

Une barre de quartz en cristal linéaire de 100 pieds carrés sert de pièce maîtresse. "L'énergie était incroyablement importante, nous avons donc opté pour une barre de quartz en cristal de pierre solide pour évoquer consciemment et inconsciemment une énergie édifiante", explique Berman.

Des matériaux similaires ont été utilisés partout pour unifier l'environnement global. Des tabourets de bar avec des sièges capitonnés Roosevelt cousus en violet clair se reflètent dans les cabines de salon capitonnées violettes. «Nous voulions maintenir la continuité tout au long de la conception», explique Berman.

Les luminaires arabesques équipés d'ampoules Edison émettent une lueur ambrée et créent une atmosphère de mauvaise humeur, tandis qu'une grille de sculptures de crânes encastrées dans des boîtes en acier et en bois à éclairage individuel a été inspirée par la fête mexicaine Día de los Muertos et installée le long du mur arrière de la salle à manger.

Le jardin extérieur se connecte à la salle à manger via un tunnel sculptural en bois à bords vivants et comporte des lucarnes rétractables et des éléments de plantes vertes, tels que des succulentes drapées suspendues dans des jardinières configurées Mondrian, pour enfermer l'espace. «Nous avons profité d'un espace de haut plafond préexistant et l'avons transformé en une expérience de patio intérieur intime», explique Krumins.

"Nous ne voulions pas emboîter le pas à un autre restaurant mexicain avec un décor traditionnel", ajoute Berman. « Vous devez garder la tête sur un pivot et être capable de vous déplacer rapidement dans une autre direction pour vous assurer de ne pas sacrifier le design et de rester fidèle au thème et à l'intégrité du produit. »


Toca Madère

Lorsque Tosh Berman, co-fondateur du groupe hôtelier EveryDay Life, est revenu à Los Angeles après avoir vécu au Mexique pendant près de six ans, il a découvert un vide important sur le marché alimentaire mexicain. Pour le remplir, et rééduquer le public sur la cuisine, il a fondé le restaurant LA Toca Madera, qui se traduit par « toucher du bois » en espagnol. "La vraie cuisine mexicaine est incroyablement saine, simple et fraîche", déclare Berman. « Aux États-Unis, il y a eu une idée fausse de l'essence de la nourriture mexicaine. Je voulais réinventer ce concept ici.

Berman a contacté Davis Krumins de Costa Mesa, en Californie, Davis Ink pour créer un espace personnalisé pour son idée originale. « Tosh nous a approchés pour essentiellement réinventer la définition de l'expérience culinaire mexicaine et voulait un environnement complémentaire qui reflète ce concept haut de gamme », explique Krumins.

L'emplacement du restaurant était un élément clé en termes de trafic, d'accessibilité et de placement dans la communauté. «Nous voulions un espace que nous pourrions transformer en quelque chose d'intéressant, haut de gamme et créatif qui soit excitant non seulement pour votre client moyen, mais aussi pour le quartier», explique Berman.

Berman a imaginé un espace moderne et organique avec une palette de couleurs de brun et de jaune et d'or inspirés des flammes. Des éléments bruts et terreux, tels que des planches de plafond récupérées sur mesure, des carreaux de bois décoratifs et des accessoires en bois de noyer, ont été choisis pour mettre en valeur l'esthétique. «Nous avions un mélange de matériaux contrastés, notamment du métal vieilli, des carreaux de béton, de la pierre de quartz, de la corde, des tissus d'ameublement luxueux et du cuir repoussé», explique Krumins. « Le résultat final est une expérience de salon intime. »

L'équipe a profité de l'empreinte existante du bar de l'espace et l'a ouvert autant que possible pour créer un restaurant et un salon de 4 500 pieds carrés et 120 places avec un toit rétractable, un patio intérieur et un environnement de restauration en plein air. Bien que la disposition d'origine comprenait deux pièces, le mur central a été arraché pour créer un espace interactif - un côté une expérience de salon et l'autre pour manger.

Une barre de quartz en cristal linéaire de 100 pieds carrés sert de pièce maîtresse. "L'énergie était incroyablement importante, nous avons donc opté pour une barre de quartz en cristal de pierre solide pour évoquer consciemment et inconsciemment une énergie édifiante", explique Berman.

Des matériaux similaires ont été utilisés partout pour unifier l'environnement global. Des tabourets de bar avec des sièges capitonnés Roosevelt cousus en violet clair se reflètent dans les cabines de salon capitonnées violettes. «Nous voulions maintenir la continuité tout au long de la conception», explique Berman.

Les luminaires arabesques équipés d'ampoules Edison émettent une lueur ambrée et créent une atmosphère de mauvaise humeur, tandis qu'une grille de sculptures de crânes encastrées dans des boîtes en acier et en bois à éclairage individuel a été inspirée par la fête mexicaine Día de los Muertos et installée le long du mur du fond de la salle à manger.

Le jardin extérieur se connecte à la salle à manger via un tunnel sculptural en bois à bords vivants et comporte des lucarnes rétractables et des éléments de plantes vertes, tels que des succulentes drapées suspendues dans des jardinières configurées Mondrian, pour enfermer l'espace. «Nous avons profité d'un espace de haut plafond préexistant et l'avons transformé en une expérience de patio intérieur intime», explique Krumins.

"Nous ne voulions pas emboîter le pas à un autre restaurant mexicain avec un décor traditionnel", ajoute Berman. « Vous devez garder la tête sur un pivot et être capable de vous déplacer rapidement dans une autre direction pour vous assurer de ne pas sacrifier le design et de rester fidèle au thème et à l'intégrité du produit. »


Toca Madère

Lorsque Tosh Berman, co-fondateur du groupe hôtelier EveryDay Life, est revenu à Los Angeles après avoir vécu au Mexique pendant près de six ans, il a découvert un vide important sur le marché alimentaire mexicain. Pour le remplir, et rééduquer le public sur la cuisine, il a fondé le restaurant LA Toca Madera, qui se traduit par « toucher du bois » en espagnol. "La vraie cuisine mexicaine est incroyablement saine, simple et fraîche", déclare Berman. « Aux États-Unis, il y a eu une idée fausse de l'essence de la nourriture mexicaine. Je voulais réinventer ce concept ici.

Berman a contacté Davis Krumins de Costa Mesa, en Californie, Davis Ink pour créer un espace personnalisé pour son idée originale. « Tosh nous a approchés pour essentiellement réinventer la définition de l'expérience culinaire mexicaine et voulait un environnement complémentaire qui reflète ce concept haut de gamme », explique Krumins.

L'emplacement du restaurant était un élément clé en termes de trafic, d'accessibilité et de placement dans la communauté. «Nous voulions un espace que nous pourrions transformer en quelque chose d'intéressant, haut de gamme et créatif qui soit excitant non seulement pour votre client moyen, mais aussi pour le quartier», explique Berman.

Berman a imaginé un espace moderne et organique avec une palette de couleurs de brun et de jaune et d'or inspirés des flammes. Des éléments bruts et terreux, tels que des planches de plafond récupérées sur mesure, des carreaux de bois décoratifs et des luminaires en bois de noyer, ont été choisis pour mettre en valeur l'esthétique. «Nous avions un mélange de matériaux contrastés, notamment du métal vieilli, des carreaux de béton, de la pierre de quartz, de la corde, des tissus d'ameublement luxueux et du cuir repoussé», explique Krumins. « Le résultat final est une expérience de salon intime. »

L'équipe a profité de l'empreinte existante du bar de l'espace et l'a ouvert autant que possible pour créer un restaurant et un salon de 4 500 pieds carrés et 120 places avec un toit rétractable, un patio intérieur et un environnement de restauration en plein air. Bien que la disposition d'origine comprenait deux pièces, le mur central a été arraché pour créer un espace interactif - un côté une expérience de salon et l'autre pour manger.

Une barre de quartz en cristal linéaire de 100 pieds carrés sert de pièce maîtresse. "L'énergie était incroyablement importante, nous avons donc opté pour une barre de quartz en cristal de pierre solide pour évoquer consciemment et inconsciemment une énergie édifiante", explique Berman.

Des matériaux similaires ont été utilisés partout pour unifier l'environnement global. Des tabourets de bar avec des sièges capitonnés Roosevelt cousus en violet clair se reflètent dans les cabines de salon capitonnées violettes. «Nous voulions maintenir la continuité tout au long de la conception», explique Berman.

Les luminaires arabesques équipés d'ampoules Edison émettent une lueur ambrée et créent une atmosphère de mauvaise humeur, tandis qu'une grille de sculptures de crânes encastrées dans des boîtes en acier et en bois à éclairage individuel a été inspirée par la fête mexicaine Día de los Muertos et installée le long du mur arrière de la salle à manger.

Le jardin extérieur se connecte à la salle à manger via un tunnel sculptural en bois à bords vivants et comporte des lucarnes rétractables et des éléments végétaux verts, tels que des succulentes drapées accrochées dans des jardinières configurées Mondrian, pour enfermer l'espace. «Nous avons profité d'un espace de haut plafond préexistant et l'avons transformé en une expérience de patio intérieur intime», explique Krumins.

"Nous ne voulions pas emboîter le pas à un autre restaurant mexicain avec un décor traditionnel", ajoute Berman. « Vous devez garder la tête sur un pivot et être capable de vous déplacer rapidement dans une autre direction pour vous assurer de ne pas sacrifier le design et de rester fidèle au thème et à l'intégrité du produit. »


Toca Madère

When Tosh Berman, co-founder of the hospitality group EveryDay Life, returned to Los Angeles after living in Mexico for nearly six years, he discovered a stark gap in the Mexican food market. To fill it, and re-educate the public on the cuisine, he founded LA restaurant Toca Madera, which translates to “knock on wood” in Spanish. “True Mexican food is incredibly healthy, simple, and fresh,” says Berman. “In the U.S. there’s been a mass misconception of the essence of Mexican food. I wanted to reinvent that concept here.”

Berman contacted Davis Krumins of Costa Mesa, California-based Davis Ink to create a customized space for his brainchild. “Tosh approached us to essentially reinvent the definition of the Mexican food experience and wanted a complementary environment that reflected this high-end concept,” says Krumins.

The restaurant’s location was a key component in terms of traffic, accessibility, and placement in the community. “We wanted a space that we’d be able to turn into something interesting, high-end, and creative that was exciting not only for your average customer but also for the neighborhood,” says Berman.

Berman envisioned a modern and organic space featuring a color palette of brown and flame-inspired yellow and gold. Raw, earthy elements, such as custom reclaimed ceiling planks, decorative wood tiles, and walnut wood fixtures, were chosen to highlight the aesthetic. “We had a mix of contrasting materials, including aged metal, concrete tile, quartz stone, rope, lush upholstery, and tooled leather,” says Krumins. “The end result is an intimate living room experience.”

The team took advantage of the space’s existing bar footprint and opened it up as much as possible to create a 4,500-square-foot, 120-seat restaurant and lounge with a retractable roof, interior patio, and open-air dining environment. Though the original layout included two rooms, the center wall was ripped out to create one interactive space—one side a lounge experience and the other for dining.

A 100-square-foot linear crystal quartz bar serves as the centerpiece. “The energy was incredibly important, so we went with a solid stone crystal quartz bar to consciously and subconsciously evoke uplifting energy,” says Berman.

Similar materials were used throughout to unify the overall environment. Barstools with Roosevelt tufted seats stitched in light purple are mirrored in the purple upholstered tufted lounge booths. “We wanted to maintain continuity throughout the design,” says Berman.

Arabesque light fixtures outfitted with Edison bulbs emit an amber glow and create a moody atmosphere, while a grid of skull sculptures recessed into individually lit, raw steel and wooden boxes was inspired by the Mexican holiday Día de los Muertos and installed along the back wall of the dining room.

The outdoor garden connects to the dining room via a live-edge wood sculptural tunnel and features retractable skylights and green plant elements, such as draping succulents hung in Mondrian configured planters, to enclose the space. “We took advantage of a pre-existing high ceiling space and transformed it into an intimate indoor patio experience,” says Krumins.

“We didn’t want to follow suit as another Mexican restaurant with traditional décor,” Berman adds. “You have to keep your head on a swivel and be able to move in another direction quickly to make sure you don’t sacrifice the design and stay true to the theme and integrity of the product.”


Toca Madera

When Tosh Berman, co-founder of the hospitality group EveryDay Life, returned to Los Angeles after living in Mexico for nearly six years, he discovered a stark gap in the Mexican food market. To fill it, and re-educate the public on the cuisine, he founded LA restaurant Toca Madera, which translates to “knock on wood” in Spanish. “True Mexican food is incredibly healthy, simple, and fresh,” says Berman. “In the U.S. there’s been a mass misconception of the essence of Mexican food. I wanted to reinvent that concept here.”

Berman contacted Davis Krumins of Costa Mesa, California-based Davis Ink to create a customized space for his brainchild. “Tosh approached us to essentially reinvent the definition of the Mexican food experience and wanted a complementary environment that reflected this high-end concept,” says Krumins.

The restaurant’s location was a key component in terms of traffic, accessibility, and placement in the community. “We wanted a space that we’d be able to turn into something interesting, high-end, and creative that was exciting not only for your average customer but also for the neighborhood,” says Berman.

Berman envisioned a modern and organic space featuring a color palette of brown and flame-inspired yellow and gold. Raw, earthy elements, such as custom reclaimed ceiling planks, decorative wood tiles, and walnut wood fixtures, were chosen to highlight the aesthetic. “We had a mix of contrasting materials, including aged metal, concrete tile, quartz stone, rope, lush upholstery, and tooled leather,” says Krumins. “The end result is an intimate living room experience.”

The team took advantage of the space’s existing bar footprint and opened it up as much as possible to create a 4,500-square-foot, 120-seat restaurant and lounge with a retractable roof, interior patio, and open-air dining environment. Though the original layout included two rooms, the center wall was ripped out to create one interactive space—one side a lounge experience and the other for dining.

A 100-square-foot linear crystal quartz bar serves as the centerpiece. “The energy was incredibly important, so we went with a solid stone crystal quartz bar to consciously and subconsciously evoke uplifting energy,” says Berman.

Similar materials were used throughout to unify the overall environment. Barstools with Roosevelt tufted seats stitched in light purple are mirrored in the purple upholstered tufted lounge booths. “We wanted to maintain continuity throughout the design,” says Berman.

Arabesque light fixtures outfitted with Edison bulbs emit an amber glow and create a moody atmosphere, while a grid of skull sculptures recessed into individually lit, raw steel and wooden boxes was inspired by the Mexican holiday Día de los Muertos and installed along the back wall of the dining room.

The outdoor garden connects to the dining room via a live-edge wood sculptural tunnel and features retractable skylights and green plant elements, such as draping succulents hung in Mondrian configured planters, to enclose the space. “We took advantage of a pre-existing high ceiling space and transformed it into an intimate indoor patio experience,” says Krumins.

“We didn’t want to follow suit as another Mexican restaurant with traditional décor,” Berman adds. “You have to keep your head on a swivel and be able to move in another direction quickly to make sure you don’t sacrifice the design and stay true to the theme and integrity of the product.”


Voir la vidéo: Toca Madera is the new hot spot in Scottsdale