bi.mpmn-digital.com
Nouvelles recettes

Emilio Moro et la polyvalence de Tinto Fino

Emilio Moro et la polyvalence de Tinto Fino


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Tinto fino est un clone spécifique du tempranillo. Emilio Moro a des plantations relativement nouvelles et d'autres qui ont près de 100 ans. Leur objectif est de montrer ce que tinto fino peut réaliser dans leurs vignobles de Ribera del Duero.

Chaque vin de leur portefeuille est une expression soigneusement étudiée qui est spécifique au site dans son intention. En tant que cave, Emilio Moro utilise une combinaison de tradition et d'innovation. Dans leur cœur, ils sont traditionalistes et leurs méthodologies de vinification sont éprouvées et pures. Cependant, ils ont la prévoyance d'utiliser la technologie moderne et les innovations techniques pour fournir les informations et le soutien dont ils ont besoin afin qu'ils puissent utiliser ces techniques traditionnelles de manière optimale.

En dégustant les vins ci-dessous, d'abord seuls, puis avec quelques tapas, j'ai été frappé par quelques choses. Avant tout, la qualité et la pureté des vins. Deuxièmement, la vraie différence entre chaque expression. Dans tous les cas, c'étaient les raisins, les vignes et l'endroit d'où ils venaient qui criaient au premier plan. Les vins sont très différents en raison des lieux où ils ont poussé, de l'âge des vignes et des conditions différentes. De plus, chaque vin a un prix plus que raisonnable pour la qualité et la valeur qu'il représente. Dans chaque cas, ces vins sont 100 pour cent tinto fino; les nouvelles vignes sont plantées à partir de boutures de leurs vieilles vignes.

Emilio Moro 2014 Finca Resalso (15 $)

Après la récolte et la fermentation, cette offre a passé quatre mois à vieillir dans une combinaison de chêne français et américain. Des arômes de fruits noirs et rouges très frais remplissent le nez. Les saveurs de mûre et de framboise dominent le palais avec des notes d'épices. Des caractéristiques de cuir et de terre émergent sur la finition. À 15 $, ce vin est destiné à une consommation quotidienne. Il est parfaitement adapté pour cela. Buvez-le dans sa jeunesse fraîche et glorieuse pour une satisfaction optimale.

Emilio Moro 2012 Emilio Moro (25 $)

Le fruit provient de vignes âgées de 12 à 25 ans. L'élevage en barrique s'est déroulé sur 12 mois en fûts de chêne français et américain. Les arômes de cerise dominent le nez ici avec une bonne dose d'épices. Des caractéristiques persistantes de cerise rouge et noire remplissent le palais bien proportionné. Le graphite, la cannelle, le clou de girofle, la terre de framboise et les références au jubilé de cerises sont tous mis en évidence dans la finale au-dessus de la moyenne.

Emilio Moro 2011 Malléole (45 $)

Les fruits de cette offre proviennent exclusivement de vignes âgées de 25 à 75 ans. L'élevage s'est déroulé sur 18 mois en barriques neuves de chêne français. Une pléthore d'épices illumine le nez accueillant et intrigant. Des fruits rouges teintés de noir et des reflets violets dominent la bouche dense et étagée. La terre, les épices persistantes et les fruits rouges séchés sont tous présents dans la longue finale. Des tanins fermes et une acidité racée marquent la structure. À environ 50 $, ce vin est une bonne affaire. Il a les couches de profondeur et de complexité qui rappellent les vins avec des étiquettes de prix de plus de 100 $.

Emilio Moro 2010 Malleolus de Valderramiro (140 $)

Le fruit de ce vin provient d'une combinaison de trois vignobles spécifiques qui ont été plantés en 1924. Il a été élevé pendant 18 mois en fûts de chêne français neuf. Des arômes de cerise noire et de prune parsèment le nez. La bouche est corsée et dense, avec des couches de saveurs de fruits et d'épices en évidence. Des saveurs persistantes de thé noir, de terre et de fruits émergent sur la finale impressionnante. Des tanins fermes et accrocheurs et une acidité solide s'unissent pour former la belle structure. Le plus impressionnant à propos de cette offre est une intensité mesurée de la première bouffée à la dernière gorgée qui demande de l'attention mais qui ne s'éloigne jamais du contrôle.

Emilio Moro 2010 Malleolus de Sanchomartin (165 $)

Il s'agit d'une offre d'un seul vignoble d'un site qui a été planté en 1964. L'élevage en fûts a été accompli pendant 18 mois en fûts de chêne français. Au moment où vous versez ce vin, la couleur rouge brique brille dans le verre. Des notes de violette et de cuir accompagnent des tonnes de fruits rouges au nez un peu doux. La bouche est chargée de saveurs de fruits rouges, mais elle est plus douce et un peu plus raffinée que le valderramiro, qui a montré plus de poids. La finition extraordinaire dure apparemment pour toujours, avec des morceaux de terre, de cuir et d'épices faisant tous leur marque. Les tanins un peu fermes cèdent facilement à l'air. J'ai apprécié chacun de ces vins de manières très différentes et pour une multitude de raisons ; Cependant, celui-ci m'a tout simplement époustouflé.

Emilio Moro 2010 Clon de la Familia (450 $* Uniquement mis aux enchères pour des causes caritatives)

Les fruits de ce vin proviennent d'endroits dans les vignobles qui représentent chacun des trois types de sols sur leurs propriétés. Le vieillissement s'est déroulé sur deux ans dans des fûts de chêne français sélectionnés à la main et en édition limitée. La seule façon juste de décrire la couleur de ce vin dans le verre est « plus sombre que la nuit ». Des arômes de violette, de prune noire et de mûre se retrouvent chacun dans le nez sombre et quelque peu maussade de ce vin. La bouche intense et dense est marquée par la mûre de Boysen, la framboise noire, les épices et beaucoup de minéraux. L'espresso torréfié, la chicorée et les caractéristiques persistantes de fruits noirs marquent la finale longue et vigoureuse. Les gros tanins mâchus et l'acide solide comme le roc gardent les choses en échec.

C'est toujours un plaisir de côtoyer de vrais artistes dans n'importe quelle discipline. Quand il s'agit de vignerons, Jose Moro est certainement cela. Ce qu'il fait dans la cave familiale de Ribera del Duero est remarquablement impressionnant. Tout aussi remarquable et absolument palpable si vous passez plus de 10 secondes avec l'homme, c'est sa passion. Il se plaît à montrer ses vins, sa région, son pays et son tinto fino bien-aimé. Si vous voulez goûter de superbes vins espagnols, je vous recommande vivement Emilio Moro.


Comment profiter de la Ribera del Duero Tempranillo, alias le vin incroyable que vous devez essayer

Si vous habitez aux États-Unis, il est possible que vous n'ayez jamais entendu parler d'un incroyable cépage de vin rouge espagnol appelé Tempranillo. Mais ce n'est pas parce que ce n'est pas sur votre radar que ce n'est pas remarquable. Croyez-le ou non, le Tempranillo est en fait l'un des 5 cépages les plus populaires cultivés dans le monde et le PLUS populaire en Espagne. Si vous êtes un fan de Cabernet Sauvignon ou de Pinot Noir, vous devez essayer une bouteille de Tempranillo de la belle région viticole espagnole de Ribera del Duero.

La Ribera del Duero Tempranillo, connue localement sous le nom de Tinto Fino, se décline en différentes variétés allant du plus profond et complexe au plus frais et fruité, selon le processus de vieillissement. Malgré ces différences, vous pouvez vous attendre à des caractéristiques de saveur similaires à celles de la confiture, des fruits noirs, du cèdre, du tabac et/ou du boisé, quelle que soit la bouteille que vous essayez. Autre point commun : ils sont tous délicieux.

La région de Ribera del Duero s'est définitivement fait un nom dans le monde entier en produisant certains des vins élégants les plus recherchés d'Espagne. C'est en fait d'ici qu'est venu le premier Tempranillo que j'aie jamais essayé.


Talk-A-Vino

En ce qui concerne les vins espagnols, Ribera Del Duero est probablement la région la plus emblématique et la plus connue au monde. Je sais que certains diront que ce devrait être Priorat ou Rioja, mais laissons cet argument pour une autre fois. Attendez, voici quelques statistiques pour étayer ma déclaration. Si vous regardez les notes du Wine Spectator Classic (95-100, le meilleur des meilleurs), vous trouverez 38 vins de Ribera Del Duero, 24 de Rioja et seulement 11 de Priorat classés dans cette catégorie. Et pendant votre séjour à Ribera Del Duero, savez-vous quel vin a la meilleure note de Wine Spectator de tous les temps ? 2004 Bodegas Emilio Moro Ribera del Duero Malleolus de Sanchomartin.

Non, ce n'est pas le vin dont nous allons parler ici, mais il est parfaitement lié à notre histoire. Le premier vin commercial sous le nom de Bodegas Emilio Moro est sorti en 1989. Cependant, les traditions et l'expérience viticoles de la famille Moro remontent au début du XXe siècle, à commencer par Don Emilio Moro, un vigneron de première génération. Aujourd'hui, dans sa troisième génération, Bodegas Emilio Moro continue de s'appuyer sur un siècle de traditions et de techniques éprouvées. Et maintenant, nous arrivons au sujet même de cet article – la dernière entreprise de la famille Moro – Bodegas Cepa 21.

Source photo : Bodegas CEPA 21

Bodegas Cepa 21 a été créé par les frères José et Javier Moro, les vignerons de la troisième génération. Il est situé au cœur de la région de Ribero del Duero, dans la zone connue sous le nom de “The Golden Mile”. Il convient de noter que la Ribera Del Duero comprend les vignobles les plus hauts d'Espagne, situés à 2 400 – 3 300 pieds au-dessus du niveau de la mer. Bodegas Cepa 21 exploite 125 acres de vignobles du domaine et 125 autres acres sous contrôle direct grâce à des accords avec les viticulteurs. Les 4 vins produits à Bodegas Cepa 21 sont issus du même cépage – Tempranillo, bien qu'il s'agisse de leur propre “clone Moro”, cultivé depuis plus d'un siècle.

Au lieu de vous inonder d'informations supplémentaires que vous pouvez facilement trouver sur le site Web de Bodegas Cepa 21, j'ai eu l'occasion de m'asseoir [virtuellement] avec José Moro, propriétaire et vigneron de Bodegas Cepa 21, et de l'inonder d'un flot de questions. #8211 et maintenant je peux partager cette conversation avec vous :

[TaV] : Le nom de Cepa 21 implique qu'il s'agit de la cave du 21ème siècle. Au moment de la création de Cepa 21, Emilio Moro était une entreprise bien connue et très prospère. Quelle a été la motivation de la création de la cave Cepa 21 et de la marque en général ? Qu'est-ce qui distingue le Cepa 21 de l'Emilio Moro ?

[JM] : Cepa 21 est le projet de la troisième génération de la famille Moro. Nous étions impatients d'expérimenter un terroir différent et une expression diversifiée du cépage Tempranillo. Notre objectif était de trouver l'expression maximale du cépage Tempranillo, en respectant la finesse et l'élégance du cépage.
En ce sens, Emilio Moro et Cepa 21 présentent plusieurs différences. Pour commencer, les vignobles de Cepa 21 sont orientés au nord tandis que les vignobles d'Emilio Moro ont une orientation sud. Le climat est un autre facteur de différenciation (plus froid dans Cepa 21) et la façon dont nous classons nos vins diffère également. Dans Emilio Moro, nous classons en fonction de l'âge du vignoble et de ses vignes, tandis que dans Cepa 21, nous classons en fonction de l'altitude des vignobles.
Le résultat : les vins Cepa 21 sont subtils mais structurés, frais et pourtant complexes, élégants et pleins de personnalité et ils ont une bouche aromatique intéressante.

Cepa 21 Cave. Source : Bodegas CEPA 21

[TaV] : Qu'est-ce qu'un domaine viticole du 21e siècle et comment Cepa 21 s'intègre-t-il dans cette image ? Essayez-vous également de séduire les millennials avec ce vin ?

[JM] : Dès que les gens voient le bâtiment de Cepa 21, une structure minimaliste en noir et blanc aux airs de « châteaux français » s'élever au milieu des vignes, ils se rendent compte qu'ils sont sur le point de découvrir quelque chose fait pour ce siècle. L'innovation a également été l'une des valeurs clés tout au long du processus de vinification. C'est cette union de la modernité et de notre clone unique Tinto Fino qui font des vins Cepa 21 des vins traditionnels et pourtant modernes conçus pour les consommateurs d'aujourd'hui. Je crois que ce sont eux qui définissent la vinification moderne, et non l'inverse… Et chez Cepa 21, nous faisons un effort continu pour que nos vins dépassent les attentes de ces nouveaux consommateurs.

[TaV] : Il semble que le millésime précédent pour Cepa 21 était 2011, et maintenant le millésime actuel est 2014. Cela signifie-t-il que les vins Cepa 21 ne sont produits que dans les meilleures années ?

[JM] : Nous avons des normes de qualité maximales pour nos vins, donc si un millésime n'a pas assez de qualité, nous ne le mettons tout simplement pas en bouteille. C'est une manière de garantir aux consommateurs que s'ils achètent une bouteille de notre vin, elle répondra à leurs attentes, quel que soit le millésime qu'ils choisissent d'acheter.

[TaV] : Depuis la création de Cepa 21, quels ont été vos millésimes les plus préférés et les plus difficiles et pourquoi ?

[JM] : 2011 a été un excellent millésime, l'un des meilleurs de la Ribera del Duero. La climatologie était parfaite pour notre cépage, avec des pluies séquentielles qui ont donné un millésime puissant de vins de grande qualité. 2015 a également été un millésime exceptionnel, des températures chaudes et un travail acharné ont abouti à des vins très prometteurs.
2009 a été un millésime vraiment difficile. C'était extrêmement pluvieux et froid, avec des grêles fréquentes qui ont arrêté le cycle végétatif de la plante. C'était un millésime à oublier.

[TaV] : Quels sont vos marchés les plus importants/les plus importants pour Cepa 21 ?
[JM] : Cepa 21 est un jeune domaine viticole, mais il grandit à un rythme rapide. Nous exportons notre vin partout dans le monde, de l'Asie aux États-Unis, et nous continuons à nous développer à l'international. Les États-Unis sont l'un de nos marchés clés cette année, mais nous nous concentrons également sur les pays européens et sur le nôtre, l'Espagne.

[TaV] : Dans le même ordre d'idées, vendez-vous en Chine des vins Cepa 21 ou Emilio Moro ? Plus largement encore, les vins de Ribera del Duero sont-ils connus/populaires en Chine ?

[JM] : Oui, nous vendons en Chine et nous sommes fiers de dire que nos vins sont très bien considérés sur ce marché, même si nous reconnaissons qu'il reste encore beaucoup de travail à faire. Je visite souvent la Chine et parle du potentiel de notre DO, qui est populaire en Chine mais a encore beaucoup de potentiel.

[TaV] : Cultivez-vous d'autres raisins que Tinto Fino dans l'une des propriétés Emilio Moro/Cepa 21 ? Si ce n'est pas le cas, avez-vous l'intention de commencer à cultiver d'autres raisins ?

[JM] : Nous avons récemment annoncé en Espagne que nous lancions un projet à El Bierzo. Nous cherchons à produire un vin blanc 100% Godello, un cépage qui se distingue par son élégance et sa finesse. Nous n'en sommes qu'à la phase initiale, mais nous sommes sûrs du potentiel de ce cépage relativement méconnu.

[TaV] : Il semble que Tinto Fino soit le seul et unique cépage utilisé au Cepa 21 (et aussi à l'Emilio Moro aussi). Avez-vous déjà trouvé cela limitant (le fait que vous n'ayez qu'un seul raisin avec lequel travailler) ?

[JM] : Le Tempranillo est roi en Espagne, c'est le cépage national, et notre clone Tinto Fino que nous utilisons pour greffer chacune de nos vignes est ce qui nous anime, notre raison d'être. Non, nous ne trouvons pas cela limitatif du tout.


Un nouveau goût d'anciens favoris

La vallée de la Ribera del Duero, connue depuis longtemps pour produire des vins rouges de qualité supérieure, principalement issus du cépage Tempranillo, connaît une véritable évolution. Les viticulteurs bien-aimés de la région se diversifient, dépassant la tradition pour expérimenter et innover avec des marques sœurs et de nouveaux établissements vinicoles. Ces projets maintiennent le même niveau de qualité mais présentent des terroirs différents, captent des marchés différents et servent souvent de travaux d'amour, canalisant l'inspiration de leurs célèbres vignerons. Les nouveaux ajouts offrent également aux visiteurs une nouvelle façon de découvrir, de goûter et de voyager à travers cette célèbre région viticole.

En 1972, avant que les caves de Ribera del Duero n'établissent leur Appellation d'Origine (D.O.), Alejandro Fernández et son épouse Esperanza ont fondé Pesquera, un vignoble de premier ordre avec un vignoble du XVIe siècle. lagar, ou ancien pressoir. Grâce à l'utilisation de techniques innovantes, telles que l'expansion du premier vignoble en fil de fer de la région, Pesquera a prospéré. Aujourd'hui, le domaine produit des vins emblématiques du domaine à partir de plus de 500 hectares de vignes répartis sur une variété de terroirs. Au milieu des années 80, Grupo Tinto Pesquera, actuellement Familia Fernández Rivera, a lancé Condado de Haza, un vignoble surplombant le fleuve Duero. Ici, ils ont expérimenté de nouvelles techniques, notamment la fermentation malolactique et des vins nouveaux de longue garde en fûts de chêne pendant plus de 30 mois. La cave utilise également Tinta del País, la mutation locale à peau épaisse de Ribera de Tempranillo. Aujourd'hui, Condado de Haza est l'un des favoris des amateurs de vin du monde entier pour ses millésimes supérieurs et l'un des rares vignobles à pratiquer la fermentation traditionnelle en grappes entières.

La cave légendaire Bodegas Emilio Moro est un domaine familial de troisième génération fondé en 1932 par Don Emilio Moro. En 2007, José Moro et ses frères et sœurs ont lancé un projet ambitieux, Cepa 21, axé sur les expressions modernes et l'élaboration de rouges plus audacieux, souvent à partir d'un clone local de Tempranillo, Tinto Fino. Depuis le lancement de Cepa 21, José Moro a été cité par Forbes pour avoir lancé le projet Sensing4Farming, qui utilise la technologie pour aider à développer des vignobles durables et gérés numériquement. Il a également réalisé une gamme ambitieuse qui comprend un rosé issu à 100 % de Tinto Fino, un rouge phare, et plusieurs vins de cépage « jeunes ». Une grande partie du vin, récolté et fermenté dans les villages de Castrillo de Duero, Pesquera de Duero et Nava de Duero, est fabriqué à partir de raisins cultivés dans un sol rocheux, crayeux et argileux, qui donne à Cepa 21 des notes de fruits mûrs, de fruits noirs et de noisette. Emilio Moro a également apporté un nouveau tourisme dans la région avec son restaurant gastronomique, organisé par le chef Alberto Soto, des dégustations toute l'année et des activités de récolte sur mesure, notamment des visites guidées d'un musée du vin à proximité et du grand château de Peñafiel. Les vignobles de haute altitude de la cave sont un délice pour les amateurs de vin, démontrant une étude de la diversité des types de sols, certains à quelques mètres les uns des autres.

Célèbre pour la fusion des techniques de vinification traditionnelles et modernes, Bodega Vega Sicilia a longtemps maintenu un niveau d'excellence supérieur dans la Ribera del Duero. Avec Alion, lancé en 1991, la maison a commencé à expérimenter ses cépages et cépages légendaires, en utilisant des équipements de pointe et en proposant un Tinto Fino, inspiré d'un style « classique moderne ». Sous le propriétaire Pablo Alvarez et Gonzalo Iturriaga, vigneron en chef de Vega Sicilia, le vin Tempranillo d'Alion, vieilli pendant 14 mois en fûts de chêne français neufs, offre une version moderne d'un trésor local.

En 1995, l'œnologue danois Peter Sisseck a lancé la célèbre cave Dominio de Pingus, gagnant rapidement des fans dans le monde entier pour Pingus, le vin de cépage phare du domaine. Privilégiant les méthodes biologiques et le patrimoine des vignes Tempranillo, Sisseck s'est donné pour mission de préserver les saveurs du vieux Ribero del Duero avec les labels Dominio de Pingus et Flor de Pingus. En produisant le vin bien-aimé PSI dans le cadre d'un autre projet, Sissek s'est efforcé d'identifier les meilleurs vignobles et producteurs de la région, en les aidant à développer des vignes plus saines, de meilleurs fruits et une agriculture biodynamique.

Le Groupe Matarromera a longtemps été considéré comme l'un des propriétaires de vignobles les plus prestigieux de la province de Castilla y Léon (où se trouve Ribera del Duero). La cave Bodega Emina Ribera a ouvert ses portes en 2005 dans la région de Valladolid de Valbuena del Duero, dans le Golden Mile de l'appellation Ribera et est le siège actuel de Bodegas Familiares Matarromera. À Emina, les visiteurs peuvent se promener dans le jardin des variétés, visiter le musée du vin d'Emina et déguster les variétés Emina Rosado, Emina Pasión et Emina Crianza. Bodega Rento, du légendaire vigneron Carlos Moro, et le plus récent de Matarromera, produit des vins artisanaux et biologiques de Tempranillo qui sont récoltés à la main et cultivés dans les plus anciens vignobles appartenant à Matarromera. Il est considéré comme le projet le plus personnel de Carlos Moro à ce jour.

Bien que la cave Cillar de Silos ait été officiellement fondée en 1994 par Amalio Aragón, sa conception a commencé en 1970 lorsque le père d'Amalio a commencé à acheter de petites parcelles aux vignerons voisins, rêvant de créer un jour un vin en hommage à son village, Quintana del Pidio. Cillar de Silos, du nom des moines qui géraient historiquement le monastère voisin de Silos, est depuis devenu un label de renommée internationale. Les frères Roberto et Óscar Aragón ont maintenant lancé Dominio del Pidio, qui a été reconnu pour ses excellents rouges de vignoble unique et son retour aux techniques de vinification traditionnelles. La cave propose un musée récemment restauré où les visiteurs peuvent découvrir un pressoir du XVIIIe siècle et d'anciennes caves souterraines.

Lorsque le viticulteur José María Ruiz a ouvert pour la première fois Pago de Carraovejas en 1987 sur les collines surplombant Peñafiel, le centre historique de la région viticole de Ribera del Duero, il a cherché à honorer sa Ségovie natale avec une étiquette de vin phare et un restaurant patrimonial. Pedro Ruiz Aragonés, le fils de José María, est à la tête de la cave depuis 2007. Sous sa direction, Carraovejas a prospéré et est devenu le premier vignoble de Ribera del Duero à élaborer un vin contenant 25 % de cabernet sauvignon. Carraovejas a également été le pionnier de l'utilisation de fûts de chêne français et de l'irrigation goutte à goutte, améliorant considérablement la qualité des raisins pour Crianzas et Reservas. Avec Milsetentayseis, la dernière offre de la famille, l'accent est mis sur des vignobles centenaires à vocation scientifique. Le label défend les vignobles ancestraux et les variétés indigènes, rendant hommage à la caractéristique déterminante de la région : son altitude comme l'un des points les plus élevés de la DO Ribera del Duero à 1 076 mètres. Pour préserver la constitution génétique des vignes patrimoniales de la parcelle, Ruiz a créé un projet complet de « récupération » visant à produire des raisins de haute qualité capables de prospérer dans des conditions météorologiques extrêmes, en s'appuyant sur le sol et l'emplacement pour capturer le caractère unique de la vigne.

Bodegas Antídoto a longtemps été le cœur et le joyau caché de Soria, perché sur les collines sablonneuses et rocheuses au sud du Duero. Lancés par le Français Bertrand Sourdais avec David Hernández, les vins d'Antidoto sont récoltés à partir de pur Tinto Fino, représentant l'héritage Tempranillo avec un style frais qui valorise la pureté du fruit et du goût. Selon Sourdais, le Tempranillo de la région a une constitution génétique unique due aux hautes altitudes et aux climats extrêmes de Soria, produisant des cépages à l'acidité prononcée. Dominio de Es, situé dans le village viticole traditionnel d'Atauta, est le projet le plus récent et le plus personnel de Sourdais. Dirigé par lui et sa femme Olga Escudero, le domaine met l'accent sur l'artisanat, l'innovation et la culture lente, occupant seulement 25 parcelles et 3,5 hectares et se spécialisant dans les petits rendements en mélangeant Albillo et Tempranillo. Les cépages uniques de Dominio de Es sont mis en valeur par le terrain argileux et poreux du paysage, combinés aux influences calcaires et sableuses du Duero à proximité, créant un mélange unique idéal pour toute saison ou table.

Inspirés par la diversité des sols et des climats, et les diverses expressions du Tempranillo, les vignerons de la Ribera del Duero sont capables d'exprimer leur créativité et d'employer d'autres techniques, tout en explorant les vignobles et les conditions qui rendent chaque zone de l'appellation unique. Ces projets de passion permettent aux vignerons de Ribera del Duero de parler au monde à travers chaque verre.

Articles Liés

Un peu de nous

Essayez nos vins vibrants avec tartare, tacos, jeux de société ou pétanque. Sirotez-les dans un gobelet chic ou un gobelet en plastique dans votre jardin - nous espérons que lorsque vous le ferez, vous savourerez le moment. Oh, et la sensation en bouche, bien sûr.

Tout sur la Ribera del Duero

Parfois, les meilleures choses viennent de conditions qui ne sont, eh bien, pas les plus agréables. L'adversité produit de grands acteurs, de grands combattants, de la bonne musique - et dans le cas de Ribera del Duero, des vins qui tuent.

Tout sur Rueda

Le cépage blanc le plus populaire d'Espagne est le Verdejo, et il est originaire de la région de Rueda en Castille-et-Leon.


Rencontrez vos créateurs : Emilio Moro

Que faut-il pour se démarquer dans le monde du vin ?

L'expérience et le pedigree séculaires sont excellents, mais à Ribera del Duero, ce n'est pas tout à fait inconnu. L'innovation par la technologie est essentielle, mais toute personne disposant de suffisamment de liquidités peut acheter des équipements sophistiqués et des gadgets dernier cri. Après cela, viennent les actifs incorporels - et pour le légendaire vignoble Emilio Moro, un tel incorporel n'a en fait absolument rien à voir avec le goût de leur vin.

Au lieu de cela, ils font une déclaration sociale à travers leurs étiquettes de vin, ce qui, selon le président Jose Moro, correspond directement à leurs objectifs de « bonté par la conscience sociale, la personnalité et la persévérance ».

Comment? Après avoir organisé un événement pour une organisation caritative locale pour les aveugles, la famille Moro s'est connectée sur le plan émotionnel aux personnes présentes et a cherché à faire quelque chose avec ses vins. Coupé à 2015, quand maintenant vous pouvez passer vos doigts sur n'importe quelle étiquette Emilio Moro et sentir à quel point ils sont sérieux au sujet de la cause - en 2014, Emilio Moro est devenu le seul vignoble au monde à inclure le lettrage en braille sur toutes leurs étiquettes. C'est de l'innovation, mais pas sous la forme du mot Silicon Valley : c'est de l'innovation sous la forme humaine.

Le braille se trouve sur l'étiquette de cette (et de toutes) bouteilles Emilio Moro.

Moro, qui supervise à la fois les établissements vinicoles de renommée mondiale Emilio Moro et Cepa 21 à Ribera del Duero, sait que la marque Emilio Moro doit aller de l'avant et continuer à innover malgré les centaines d'années de sa famille dans les vignobles de Ribera del Duero. Il sait qu'ils n'apportent pas une technologie de pointe simplement pour avoir l'air cool ou branché. Tout ce qui les intéresse, c'est de fabriquer le meilleur produit possible.

Les jets hygroréglables battent leur plein à la cave Emilio Moro.

« L'innovation n'est pas une manière d'inventer quelque chose de « à la mode » ou de « cosmopolite », mais plutôt une manière de rechercher l'identité des sols et d'obtenir le meilleur de la terre de Pesquera del Duero, en utilisant les avancées les plus modernes », a-t-il déclaré. dit.

Ces terres de la ville de Pesquera del Duero offrent certains des vins les plus uniques, en partie grâce à son paysage. Dirigez-vous sur une route 4&# 2154 et vous serez à 900 mètres au-dessus du niveau de la mer dans l'un des vignobles les plus élevés que toute la Ribera del Duero a à offrir. À cet endroit précis, vous verrez également des vignobles qui descendent en pente puis se plateau au fond - chaque zone avec son propre sol et ses caractéristiques uniques qui se retrouvent finalement dans les raisins qui y sont cultivés. Voyez par vous-même alors que le viticulteur d'Emilio Moro, Vincente Abete, présente les vignobles qui produisent les vins prisés d'Emilio Moro :

« Notre terroir est né de l'alliance du climat, du sol et de la vigne. Dans la Ribera del Duero, les températures varient considérablement du jour à la nuit, nous avons différents types de sols qui apportent différents attributs à nos vins, et enfin, la variété Tempranillo, Tinto Fino et notre clone Emilio Moro », nous dit Jose.

Jose est également un grand partisan des médias sociaux comme moyen de se connecter émotionnellement avec les fans d'Emilio Moro et de Cepa 21.

"Chaque jour, nous donnons à nos abonnés toutes les informations sur ce que nous faisons et qui nous sommes", explique Moro. « Nous voulons donner à nos abonnés des informations sur le monde du vin en général, en plus d'initiatives et d'événements promotionnels. Nous voulons que nos abonnés puissent se tenir au courant de qui nous sommes, de tout ce que nous faisons et de qui nous devenons. »

Une vue du haut d'une colline sur les vignobles vallonnés d'Emilio Moro.

Il y a une passion et un sérieux chez Jose qui se traduisent dans ses vins, peu importe avec lequel vous choisissez de danser. Que ce soit le Finca Resalso à 15 $, le Malleolus à 50 $ ou le Clon de Familia à plus de 200 $ susmentionné, l'attention portée aux détails a été transmise de génération en génération.

« Je tire ma passion et mon inspiration de mon père et de l'éducation qu'il m'a donnée depuis que je suis enfant. J'ai appris tout ce que je sais en l'aidant… Je suis né dans une famille de vignerons, donc, dès mon plus jeune âge, le vin est devenu une partie de ce que je suis. Je n'ai même jamais envisagé de faire autre chose. C'est ma passion."

La combinaison de conviction, de fierté et de confiance est évidente chez Emilio Moro… ​​nous parlons d'un sérieux de niveau 007. Lorsqu'on lui a demandé à quelle célébrité il comparerait ses vins, Moro nous a répondu : « Sean Connery, car c'est un homme avec du caractère et une forte personnalité.

Emilio Moro — a versé, pas agité.

Vignobles en vedette

Emilio Moro

Situé dans la ville de Pesquera dans le district de Valladolid, Emilio Moro est une cave familiale avec plus de 120 ans d'histoire viticole à Ribera del Duero. La famille possède 173 hectares de vignobles répartis sur plusieurs parcelles à Pesquera del Duero. L'âge moyen des vignes est de 10 à 25 ans et les vignobles sont situés à haute altitude - 1 950 pieds - sur les rives du Duero. Les premiers vignobles ont été plantés en 1932, l'année de la naissance du fondateur, Emilio Moro, et la cave travaille avec un clone pur du Tinto Fino transplanté à partir de leurs premières vignes. Les sols sont argileux avec du gravier et de la craie, et la région est dotée d'un climat continental rigoureux qui définit le caractère unique des vins de Ribera.


Emilio Moro 2011 Ribera del Duero

Vous avez désormais accès GRATUITEMENT à près de 300 000 critiques de vins, bières et spiritueux. Acclamations!

Les arômes sombres de mélasse, de sirop d'érable, de pain grillé, d'omble et de mûre sont riches et mûrs. La bouche est intense et ferme, avec des tanins puissants absorbés par un corps plein et réceptif. Les saveurs de mûre cuite, de cassis et de limon finissent par être mûres, tanniques, pures et typiques de l'excellent Tinto Fino de Ribera del Duero. A boire jusqu'en 2021. Michael Schachner

Comment nous goûtons à l'aveugle

Toutes les dégustations rapportées dans le Guide d'achat sont réalisées à l'aveugle. En règle générale, les produits sont dégustés dans des vols de groupe de pairs de 5 à 8 échantillons. Les évaluateurs peuvent connaître des informations générales sur un vol pour fournir un contexte et un millésime, une variété ou une appellation, mais jamais le prix au producteur ou au détail d'une sélection donnée. Lorsque cela est possible, les produits considérés comme défectueux ou inhabituels sont regustés.

Les notes reflètent ce que nos rédacteurs ont ressenti à propos d'un produit particulier. Au-delà de la notation, nous vous encourageons à lire la note de dégustation qui l'accompagne pour connaître les caractéristiques particulières d'un produit.


Emilio Moro 2012 Finca Resalso (Ribera del Duero)

Vous avez désormais accès GRATUITEMENT à près de 300 000 critiques de vins, bières et spiritueux. Acclamations!

Des arômes concentrés de raisin annoncent un vin jeune, fruité et bien fait. En bouche, cela offre beaucoup de pulpe et de poids. Les saveurs de mûre et de prune sont bien présentées et s'accompagnent de notes de pain grillé et de chocolat. Une finale simple mais longue fait l'affaire. Michael Schachner

Comment nous goûtons à l'aveugle

Toutes les dégustations rapportées dans le Guide d'achat sont réalisées à l'aveugle. En règle générale, les produits sont dégustés dans des vols de groupe de pairs de 5 à 8 échantillons. Les évaluateurs peuvent connaître des informations générales sur un vol pour fournir un contexte et un millésime, une variété ou une appellation, mais jamais le prix au producteur ou au détail d'une sélection donnée. Lorsque cela est possible, les produits considérés comme défectueux ou inhabituels sont regustés.

Les notes reflètent ce que nos rédacteurs ont ressenti à propos d'un produit particulier. Au-delà de la notation, nous vous encourageons à lire la note de dégustation qui l'accompagne pour connaître les caractéristiques particulières d'un produit.


BOUTIQUE DE BIÈRES

La Boqueria à Soho (il y a aussi des endroits à Washington, D.C. et à Hong Kong) a une longue carte des vins, mais pas chère. La grande majorité de leurs vins sont à moins de 100 $. Emilio Moro Tinto Fino, Ribera del Duero, se vend 65 $ dans ce bar à tapas. Le vin se marie parfaitement avec leurs albondigas : des boulettes de viande d'agneau servies avec une sauce tomate et du fromage de brebis. C'est un couple classique.

The Spanish Table, à la fois l'emplacement du Seattle Pike Place Market et le magasin de Berkeley, en Californie, sont des sources fiables pour tout ce qui est espagnol. Le marché basque au centre-ville de Boise, Idaho, est également une boutique spécialisée dans les importations espagnoles.

Le restaurant Nell's, sur les rives du Greenlake de Seattle, possède l'une des meilleures listes de Bourgogne à Washington, juste derrière la célèbre carte des vins de Canlis. Le chef et propriétaire de Nell, Philippe Mihalski, originaire de New York, perfectionne paisiblement son art. Il est également très impliqué dans le programme du vin, avec GM Shayla Miles.

Ce niveau d'investissement dans le programme de vin d'un chef se traduit par des accords naturels entre les programmes de mets et de vins. Le 2010 Domaine François Raveneau Valmur Grand Cru (375 $ sur la liste de Nell) se marie bien avec le risotto aux girolles. Les chanterelles sont disponibles pendant l'été et l'automne. Sinon, commandez le menu dégustation, qui se compose de cinq plats préparés avec ce qui est de saison. C'est seulement 48 $ par personne, vous pouvez donc faire des folies sur le vin.

Quelques détaillants new-yorkais, Sokolin à Long Island et Morrell & Company, sont mes endroits de prédilection pour les vins attribués. If a wine exists, they will sell it to you.

If cost was no consideration, tell us the one bottle you would add to your personal collection. UNE 1985 Domaine de la Romanée-Conti La Tâche. The first time I had it, it changed my appreciation of wine. It crystallized for me how location and growing conditions create unique wines. Only Domaine de la Romanée-Conti can make that wine. There are qualities that cannot be reproduced. It’s a masterpiece. It is also magical how the wine evolves over decades.

What is your favorite grape, and why?
I love Merlot. I have to admit that I also like to pull for the underdog. Le film De côté beating up on Merlot made me more enthusiastic about Merlot. Coincidentally, it’s abundant in Washington. Long Shadows Pedestal, Pepper Bridge, Cadence, Woodward Canyon, Abeja et Walla Walla Vintners are some of my favorite Washington Merlot producers. The range in styles, the pliability of the varietal, the difference in expressions by winemakers is fascinating. It’s a versatile varietal. It can be soft and feminine, or firm, tannic and masculine. I love the plush, silky texture of quality Merlot.

As much as I enjoy Washington Merlot, however, my favorite expressions of Merlot are imports from the Old World: Petrus from the Pomerol appellation in the Bordeaux region and Masseto from the Bolgheri region in Tuscany.

How about a bottle one should buy now to cellar for 10 years to celebrate a birth, anniversary or other red-letter day?
Generally, quality and ageable wines are aged before release. So currently (2015), realistically, you are looking at wines from the 2012 or 2013 vintage at the earliest. Quilceda Creek crafts some of the most ageable wines in Washington. Their 2012 Cabernet Sauvignon is spectacular. The fruit comes from some of the best Cabernet Sauvignon vineyards in the state: Champoux, Wallula, Klipsun, and their estate vineyard on Red Mountain.

What is your go-to place when you want to have a glass or bottle?
Le Caviste, a French-style wine bar at the north edge of downtown Seattle, is the ideal wine bar. Their chalkboard wine list is dotted by about a dozen white wines, a dozen red wines and a few rosés and sparkling wines to boot, all by the glass. It’s a carefully curated selection of small French producers not readily available. Primarily food-friendly wines. Their food is a wide range of cheeses and cold cuts. They also have a daily fish en papillote (cooked with vegetables and herbs in parchment paper). If you want to splurge, all the wines by the glass, plus some from more traditional producers, are available by the bottle for dining in or retail to take home.

What’s the one thing you wish everyone would keep in mind when buying and drinking wine?
Trust your local specialty retailer. Tell them your budget. They won’t judge about how little or how much you spend. All of the speciality retailers I’ve met take a lot of pride in finding that bottle of wine that a customer will love. They are not interested in gouging you. Once you build a relationship with your retailer, they will get to know your tastes, and they will set aside wines for you that they think you will enjoy.

What is your “wine eureka moment” — the incident/taste/encounter that put you and wine on an intimate plane forever?
I was on a first date over brunch at Sazerac at the Hotel Monaco in downtown Seattle, before heading to the Seattle Art Museum. I recall Kevin Davis was the head chef at the time. I paired brunch — rotisserie chicken chilaquiles — with a bottle of 1997 Ken Wright Pinot Noir Guadalupe Vineyard. It had that pleasant earthiness and rose petal aromas, reminding me of my mom’s rose garden. Then I took the first sip, and tasting the layers of fruit (Rainier cherries, black cherries, raspberries), one after the other dovetailing, lifted me off my seat.

The bright acidity extended to the flavors on the finish and rounded out the wine nicely, made it so food-friendly. I knew at that time that it was over, that I was cast under the spell of wine. About my date, the relationship with her didn’t last very long, but my affair with wine has only grown stronger.


Taste and Flavor Profile

The tempranillo grape can result in red wine with a range of characteristics depending on how it is handled by winemakers. Ranging from medium to full-bodied with medium tannins and medium-low acidity, the dry red wine often carries a heady mix of red and black fruit on the nose and palate like sweet cherry and plum. Savory herbal and earthy notes like tobacco and dill mix with citrus peel for a balanced flavor profile. Oak aging adds touches of vanilla and cocoa. Aging can also greatly affect the flavor of tempranillo, adding depth and dimension to quality bottles.

How to Taste Wine

Follow a few easy steps when tasting wine to ensure you have the best experience:

  1. Look: Look at the wine, examining the color and opacity through the glass.
  2. Sentir: Swirl your glass for about 10 seconds and take a quick whiff. Stick your nose into the glass for a deep inhale, getting your first impressions of the wine.
  3. Goût: Take a sip and let it roll around your mouth. Note the tannins, acidity, sugar, and alcohol content, then move on to tasting notes (fruit, spice, wood) and the finish.

Spanish Wine Recommendations, Part 2 – Wines under $50

Here we are again, talking about Spanish wines recommendations. My previous post was dedicated to the wines under $20, and now we are moving up and will look at what few extra dollars can buy you. And I actually mean it – despite the fact that our prices can go to the $50, there are still plenty of amazing Spanish wines at the lower end of the price range, mostly under $30.

Another interesting note is that in this price category transition we will mostly see all the new producer names – this will not be so much the case when we will jump the $50 limit, but – you will have to wait until we get there. I also want to remind you of the same basic concepts we discussed last time – 1) this list is mostly based on my experience with particular producers throughout the years 2) I’m recommending producers and some specific wines, but not the vintages – with these producers, you stand an excellent chance of been happy no matter what the vintage rating was 3) The list will include mostly red wines – there are really very few Spanish white wines in that price category which I have the long-term experience with and feel comfortable to recommend.

Ahh, before I will forget – note that absolute majority wines in this list (with the exception of the first white wine), will age extremely well. If you will age these wines, you might want to pay some attention to the vintage charts, but you will be fine even without it.

And the last (I promise!) generic note. Rioja wines are a very big part of my love of Spanish wines. When it comes to Rioja, I’m somewhat conservative, and I might be missing on some of the modern experimental concoctions. By “conservative” I also mean that there are some producers I trust completely, which means that I will gladly drink any wines from those producers, whatever I can acquire or be offered to drink. There are only 3 producers like that – La Rioja Alta, La Compañía Vinícola del Norte de España (CVNE) et R. López de Heredia. While it is only 3 producers, all started in the late 1800s (if you are interested in a bit of a history, here is one of my older posts on the subject), each of the producers offers multiple lines of wines – 4 or 5 different lines. The reason I bring it up? While I’m familiar with many of their wines, I obviously didn’t taste each and every one of them. But – and this is why I wanted to mention them before we get to the exact recommendations – if you see the name of any one of these 3 producers on the bottle – go for it. There are a few reasons for such a blunt recommendation. First, a lot of their wines are produced only in a good years – for instance, you would never see a Gran Reserva from La Rioja Alta from the average vintage. Another good thing is that generally these producers release their wines when they are ready to drink, which is not based on the minimum aging requirements, so you will always stand a good chance to enjoy their wines once they get in your glass.

Finally, done with introductions – let’s talk wine now.

NV Segura Viudas Reserva Heredad – one of my favorite Sparkling wines, has medium body with a good weight for the Sparkling wine, and lots of complexity on the palate. As an added bonus, beautiful bottle makes it a nice conversation piece. Around $22.

R. López de Heredia – as I already mentioned, one of my absolute favorites. Here are two white wines from López de Heredia:

R. López de Heredia Viña Gravonia Rioja – an interestingly complex white wine. Around $25.
R. López de Heredia Viña Tondonia Blanco Reserva Rioja – usually has very nice age on it by the time of the release. Combination of incredible complexity and freshness. Around $40 (I put is at $35 initially, but it seems that $40 is more realistic).

Tempranillo et Tempranillo-based:

Multiple wines under CVNE brand:
CVNE Viña Real Reserva Rioja – usually bright with a good fruit presence. Around $25
CVNE Viña Real Gran Reserva Rioja – usually has more powerful structure compare to the regular Reserva. Around $35
CVNE Cune Reserva Rioja – similar to Viña Real Reserva in style. Actually, in price as well – around $25
CVNE Imperial Reserva Rioja – in the old days, this wine was specifically created for the England markets to compete with Claret. Good structure and complexity. Around $40

R. López de Heredia Viña Tondonia Reserva Rioja – very complex, earthy, usually more restrained than the others in the similar category. Around $40
R. López de Heredia Viña Bosconia Reserva Rioja – nice and classic. Around $32

La Rioja Alta Viña Ardanza Reserva Rioja – bright and dangerous – once you open a bottle, you can’t stop. Around $30
La Rioja Alta Viña Arana Reserva Rioja – a bit more restrained than the Viña Ardanza, but typically round and polished. Around $30
La Rioja Alta Viña Alberdi Reserva Rioja – Most structured out of 3 Reservas. Typically 100% Tempranillo. Around $25

Ribera del Duero:

I’m sure there are many worthy wines from Ribera del Duero in this price range – but I don’t have lots of consistent experiences there, hence only two recommendations:

Bodegas Alejandro Fernandez Tinto Pesquera Crianza Ribera Del Duero – soft and approachable, very round Tempranillo rendering with herbal undertones. Generally under $30.

Bodegas Emilio Moro Malleolus Ribera Del Duero – this is an “introductory” wine from the magnificent Malleolus wines. A beautiful expression of Tempranillo, full of fragrant power. Around $45.

I probably should’ve mentioned Toro in the previous post. This is the third Tempranillo-based region in Spain, after Rioja and Ribera del Duero. Tempranillo is known here under the name of “Ink of Toro”, and typically has the most powerful expression compare to any other wines. I don’t have a consistent experience with any of the Toro wines in “under $20” range, but there is one I can recommend here:

Teso La Monja Almirez Toro – dark and dense, very powerful wine. Around $25

Garnacha et Garnacha-based (yep, a.k.a Grenache):

Again, I have a limited experience with the Garnacha wines in this price range, unfortunately. I’m sure there should be some excellent Garnacha wines from Priorat, but most of the Priorat wines I know of are in the next price range up. Therefore, just two recommendations from the same producer – Alto Moncayo:

Bodegas Alto Moncayo Veraton Campo de Borja – fruit forward, with excellent balance. Around $25
Bodegas Alto Moncayo Alto Moncayo Grenache Campo de Borja– shows more power than Veraton, but still has an excellent balance. Around $40

Monastrell et Monastrell-based (a.k.a. Mourvedre)

Again, not the whole lot to present to you here – but this wine is typically big and delicious:

Bodegas Juan Gil Clio D.O. Jumilla – 70% Monastrell, 30% Cabernet Sauvignon. Bodegas Juan Gil produces a lot of wines in a lot of different regions in Spain. However, I’m only including one wine here, which I happened to like more often than not. Bright, fresh and lip smacking. Around $40

And that concludes our list. If you had any of these wines, I would be curious to know what do you think of them. In any case, stay tuned for the part 3, as it will include a lot of drool-worthy wines.


Voir la vidéo: Cata de Emilio Moro Clon de la Familia 2009, vino tinto de Bodegas Emilio Moro


Commentaires:

  1. Dhimitrios

    Vous avez tort. Je suis sûr. Je suis capable de le prouver. Écrivez-moi dans PM.

  2. Vudojind

    Je m'excuse, mais à mon avis, vous admettez l'erreur. Je peux défendre ma position. Écrivez-moi dans PM, nous allons le gérer.

  3. Glaucus

    Exactement! Nous pensons que c'est une bonne réflexion. Et elle a droit à la vie.

  4. Mazuzahn

    Délicieusement

  5. Coley

    Je sais que c'est plutôt cool

  6. Beolagh

    Et j'ai même vraiment aimé ...

  7. Melvyn

    C'est d'accord, très bonne pièce



Écrire un message